Manifeste du Syndicat de la librairie française. Soutenons (encore) les librairies indépendantes !

Quelques faits rappelés par le SLF, qu’il me semble important de relayer :

  • « Face aux 150 à 250 emplois permanents réellement créés par Amazon, la vente de livres génère en France plus de 20 000 emplois dont 14 000 dans les seules librairies indépendantes (rapport de branche 2011 I+C) ;

  • À proportions égales, la librairie indépendante représente une activité qui génère deux fois plus d’emplois que dans les grandes surfaces culturelles, trois fois plus que dans la grande distribution et, selon les chiffres de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (FEVAD)*, 18 fois plus que dans le secteur de la vente en ligne !
  • La librairie est un commerce humain qui mise sur des femmes et des hommes qui aiment les livres, les défendent et les connaissent comme ils connaissent leurs clients « en chair et en os » ;

  • pour l’ouverture de sa plate-forme, Amazon a bénéficié d’aides publiques conséquentes alors qu’un rapport sur « l’impact du développement d’Internet sur les finances de l’Etat », disponible sur le site du Sénat, confirme qu’Amazon, en rapatriant l’essentiel de son chiffre d’affaires au Luxembourg (905 M€ sur 930 M€) échappe pratiquement totalement à l’impôt en France. Il s’agit d’une concurrence déloyale au détriment des commerces indépendants et de proximité qui génèrent bien plus d’emplois tout en s’acquittant de leurs obligations légales. »
Pour conclure :

« Acheter en librairie, c’est la meilleure façon de soutenir localement l’emploi, l’économie et la culture. »

Pour en savoir plus sur les librairies indépendantes, vous pouvez vous reporter à mes articles précédents :

La galère des librairies indépendantes

Le Label des Librairies indépendantes de Référence

A la suite de ce manifeste, il me semble encore plus urgent, en tant que lecteurs, d’adopter un comportement citoyen et de ne pas se laisser bercer par nos excuses « mais sur Internet c’est plus rapide, c’est moins cher, on a pas besoin de se déplacer, il y a plus de choix. »

Je veux donc rappeler que :

- La loi sur le prix unique existe. Une remise de seulement 5% est autorisée sur le prix des livres. Quand on achète un livre à 10 ou 20 euros, la différence de 20 centimes est-elle si grande ? Ou n’est-ce pas justement le prix à payer pour un commerce de qualité ? 

- Il existe plus de 2 000 librairies en France, ça laisse le choix (sauf quand on est en pleine campagne) et que se déplacer, c’est bon pour la santé (en plus revenir avec les livres, ça fait de la musculation pas chère).

- Qu’un libraire est obligé de pouvoir fournir n’importe quel livre disponible en France. Il suffit d’aller lui demander, d’attendre quelques jours et hop un livre ! :)

9 réponses à “Manifeste du Syndicat de la librairie française. Soutenons (encore) les librairies indépendantes !

  1. j’ajoute que lorsqu’on a, comme la plupart des bloggeuses (eurs), une PAL incommensurable dans laquelle certains livres patientent plusieurs mois, voire plusieurs années, avant d’être livrés à notre curiosité, est-il raisonnable de justifier l’appel à amazon par la rapidité de la livraison ???????

    et puis, combien de livres incroyables avons nous lu, au hasard d’une rencontre en librairie ???? avez-vous déjà rencontré des livres par hasard sur amazon ????

    inutile donc de te dire que tu prêches une convaincue !!

    mais j’ai déjà sollicité Amazon pour des livres qui sont mentionnés comme « indisponibles » chez les libraires mais que certaines librairies qui travaillent avec amazon ont encore en stock.

    je ne suis donc pas totalement contre, mais uniquement comme ultime solution ( en ce qui me concerne …… )

    j’aime trop mon libraire officiel et tous ceux avec qui je lui fais des infidélités …

    • Je suis bien d’accord avec toi ! Pour ma part, je n’achète pratiquement que des livres d’occasion dans des bouquinistes, en gros je ne cherche jamais vraiment quelque chose mais j’aime être surprise … Quand je dois acheter du neuf, j’aime errer dans les rayons des librairies. Comme toi, Amazon arrive vraiment en dernier recours quand je ne trouve un livre ni en bibliothèque ni en librairie. mais c’est rare …

      Mais en plus d’Amazon, mon éternel ennemi reste la Fnac, grande surface qui vend aussi bien des TV que des livres … certes il y a du choix, mais il y a aussi beaucoup de têtes de gondoles avec les best-sellers, et des rangées de tables nous demandant d’acheter ce que tout le monde achète. C’est étourdissant et je vois mal la place que les autres livres peuvent y trouver. Et puis je pars du principe que la Fnac n’a pas besoin de soutien financier, alors que les petits libraires, vraiment passionnés, oui.

      merci pour ton message en tout cas !

      • je partage ton sentiment envers la FNAC, c’est l’un des rares endroits où, malgré la présence des livres, je me sens pas à l’aise …. c’est comme si les livres installés sur leur table avaient déjà perdu leur âme d’objet merveilleux pour n’être plus qu’un produit …….. mais je n’y suis pas allée depuis des années …..alors ….
        et puis, le libraire indépendant,quand tu lui poses une question, il te répond, comme le vrai pépinièriste ……alors que le vendeur de la Fnac (sur qui je ne jette pas la pierre, il fait son boulot comme on le lui demande) il ignore bien souvent de quoi tu lui parles, pour peu que tu lui demandes un livre qui ne figure pas dans la liste immédiate des derniers best sellers……
        et le libraire indépendant, qui est un vrai lecteur, avec ses goûts et ses dégoûts, va t’ouvrir de merveilleuses perspectives, que, seule, tu n’aurais pas approchées ….. et puis avec lui tu peux aussi te disputer à propos d’un livre ou d’un auteur ….. bref, tu peux faire vivre les livres qui sont pour lui, plus qu’un ramassis de mots dans un broché aux couleurs criardes !

  2. Il faut défendre la librairie. J’adore aller flâner dans une librairie et je serais très triste si elles venaient à disparaître. En librairie, on peut découvrir, feuilleter, lire un extrait, avoir l’oeil attiré par une couverture… ce que ne permet pas vraiment le commerce en ligne.

  3. Bonjour Missbouquinaix! J’achète énormément de livres français sur Amazon car je vis en Angleterre (mon fiancé est anglais et est professeur) donc c’est plus facile pour moi. Toutefois quand je vais en France je fais toujours les librairies (et non les centres commercial culturel Leclerc de Saumure de temps en temps qui est séparé du centre commercial, d’ailleurs il ressemble plus à une librairie mais bon ) je vais à Lisieux mais la dame qui tient la libraire est complétement folle, elle date de la seconde guerre mondiale et elle est aimable comme une porte de prison. Ce sont pas ce genre de commerciaux qui donnent envie d’acheter. En revanche, dans le centre de Saumure il y a une toute petite librairie très élègante tenue par une jeune femme. Celle-là je l’ai dévalisé.

  4. Je réside dans pas très loin de Paris mais malheureusement nous avons été totalement désertés par les petits commerces et donc les librairies. La meilleure « contre offensive » : aller piocher les références (ISBN) sur les sites des grandes enseignes en ligne et commander sur le site de la Griffe Noire. Cette librairie, a non seulement le mérite de conseiller en ligne des ouvrages d’actualité, mais se charge de les envoyer gratuitement dès 30 euros d’achat en France métropolitaine. A noter à propos des 5%, ils ne sont consentis par la FNAC qu’aux adhérents, c’est à dire lorsque vous avez déboursé le montant de la carte. En revanche, les salariés sont la plupart du temps des personnes tout à fait compétentes et passionnées par leur travail qui supportent des clients odieux et avides de lectures formatées. Rendons à César et aux libraires …..

  5. Pingback: Retour sur 3 ans de blog … | Le Blog des Livres qui Rêvent ...·

N'hésitez pas à laisser un p'tit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s