Recherche

Le Blog des Livres qui Rêvent …

Les délices de Tokyo / Durian Sukegawa (2013)

délices

Sentarô est un gars un peu paumé : sorti de prison quelques années auparavant, il a repris la gérance d’une boutique de pâtisseries japonaises, mais sans en avoir vraiment envie. La boutique vivote, jusqu’à ce qu’une curieuse vieille dame, Tokue y entre un jour, et propose à Sentarô de l’aider à fabriquer ses dorayaki. D’abord réticent, celui-ci accepte, et le succès de la boutique ne se dément plus. Mais le jeune homme sent que Tokue cache un secret terrible …  Lire la suite

Étonnants Voyageurs … c’était étonnant ! 3/3

etonnats_voyageurs_affiche

Jour 3 : Où nous luttons jusqu’au bout de la journée pour rester éveillées …

Levées de bonne heure, nous avons vaillamment attaqué cette journée, motivées par la rencontre avec des auteurs intéressants. Malgré le bouleversement de programme (film sur George Orwell passé après la rencontre alors qu’il devait ouvrir le débat), nous avons assisté à des débats intéressants entre quatre auteurs : Henriette WALTER, Kamel DAOUD, Nicolas BOKOV et Abdelaziz BARAKA SAKIN. Lire la suite

Étonnants Voyageurs … c’était étonnant ! 2/3

etonnats_voyageurs_affiche

Jour 2 : Où nous sacrifions notre grasse matinée pour en apprendre davantage sur les liens entre Démocratie et littérature !

Ce jour-là nous avons suivi des chemins différents : mon amie pour apercevoir Sylvain Tesson et moi pour écouter Mona Ozouf et Michel Le Bris sur la force de la littérature dans la démocratie. Malheureusement ce dernier était souffrant, mais Mona a été une très bonne oratrice sur ce sujet (avec beaucoup d’humour : soulignant qu’Emmanuel Macron avait affirmé vouloir être écrivain dans sa jeunesse, elle s’est permis d’en douter … :)) ! Elle a noté en particulier que la littérature en France avait toujours été une affaire d’Etat, depuis la création de l’Académie française. Elle déplore que le genre romanesque soit désormais supplanté au profit du témoignage, beaucoup d’écrivains pensant que leur moi est capable de soutenir l’échafaudage d’un roman … ce dont elle doute également ! Elle rappelle que la littérature nous console de n’avoir qu’une vie à vivre, et de ressentir des sentiments inconnus, de visiter des endroits où nous n’irons peut-être jamais. L’autofiction ne permet pas tout ça …
J’ai aimé son franc-parler et son humour, la matinée commençait donc très bien ! Lire la suite

Étonnants Voyageurs … c’était étonnant ! 1/3

etonnats_voyageurs_affiche

Connaissez-vous le festival Étonnants Voyageurs de Saint-Malo ? Si vous vous intéressez au monde qui vous entoure, à travers la littérature et le cinéma, ce festival est fait pour vous ! 

Il a été créé en 1990 par Michel Le Bris, Christian Rolland et Maëtte Chantrel, rejoints par Jean-Claude Izzo. Il attire tous les ans environ 60 000 visiteurs.

Le nom Étonnants voyageurs provient d’un paragraphe d’un poème de Baudelaire (Le voyage) dédié à Maxime Du Camp :

Étonnants voyageurs ! quelles nobles histoires
Nous lisons dans vos yeux profonds comme les mers !
Montrez-nous les écrins de vos riches mémoires,
Ces bijoux merveilleux, faits d’astres et d’éthers.
Nous voulons voyager sans vapeur et sans voile !
Faites, pour égayer l’ennui de nos prisons,
Passer sur nos esprits, tendus comme une toile,
Vos souvenirs avec leurs cadres d’horizons.
Dites, qu’avez-vous vu ?

Pour ma part, c’est la deuxième fois (et pas la dernière !) que je m’y rends, et j’en ai été ravie ! Tout d’abord il prend place dans un lieu magnifique : la cité malouine ! ses remparts, ses plages, ses îles, la mer la mer et la mer … Bref un cadre sublime pour y faire intervenir des centaines d’invités, de voyageurs venus de tous les pays du monde pour nous faire découvrir et réfléchir.

3 jours de conférences, films, rencontres, dans une quinzaine de lieux différents, il y en a pour tous les goûts, même pour les enfants ! Alors bien sûr, depuis 1990 le festival est victime de son succès et il faut s’armer de patience (ou d’un bon livre) si vous voulez rencontrer les têtes d’affiches. Cette année les foules se sont déplacées pour Edgar Morin, Russell Banks, Laurent Gaudé ou encore Mona Ozouf ! A moins d’être les premiers sur les lieux, plus d’une heure avant la rencontre, vous avez peu de chances de rentrer … Mais si vous voulez rencontrer des auteurs plus confidentiels, il y a de quoi !

Retour donc sur ces trois jours culturels qui nous ont ravis, mon amie voyageuse et moi-même ! Lire la suite

Un bonheur insoutenable / Ira Levin (1970)

bonheur

Un bonheur insoutenable fait partie des grands romans de dystopie du XXe siècle, dans le trio de tête avec Le meilleur des mondes et 1984. Les similitudes entre les trois romans sont frappantes et illustrent bien les préoccupations de l’époque : uniformisation, recherche du bonheur à tout prix, standardisation, contrôle total de l’Etat sur les citoyens, etc.  Lire la suite

Alien : sortie des profondeurs, version omnisonore (Tim Lebbon /Audible)

Alien-La-sortie-des-profondeurs-audible

Il y a quelques semaines, Audible – l’application de livres audio d’Amazon – proposait une nouvelle exclusivité : découvrir un nouvel épisode de l’univers d’Alien, mais en version livre audio et « omnisons ». A l’origine de la série : un roman de Tim Lebbon qui fait le lien entre les deux premiers tomes de la saga cinématographique.

Pour le coup je suis complètement débutante en ce qui concerne cette série de films : je n’en ai vu aucun, étant beaucoup trop impressionnable … mais j’ai été tentée de découvrir l’univers à travers cette manière originale : un livre audio en une dizaine d’épisodes qui totalisent quatre heures environ. 

On y découvre la principale héroïne de la série Alien, Ellen Ripley, qui après avoir échappé aux terribles aliens sur le vaisseau Nostromo, est récupérée par un autre vaisseau, le Marion. Mais peu de temps auparavant un troisième petit vaisseau avait amené les fameux aliens à bord du Marion. Ripley va donc revivre le cauchemar pour la deuxième fois (courage ma pauvre, il y a 6 films en tout !) et … nous aussi !

J’ai de suite été embarquée dans l’histoire : s’il est malaisé au départ de comprendre qui est qui, d’identifier les voix et les bruits, très vite on se prend au jeu et on entre dans le grand bain. D’autant que la bande sonore est assez bien faite pour que l’on comprenne à n’importe quel moment où nous sommes et ce qui se passe, que ce soit en rajoutant des voix d’ordinateur ou en utilisant les personnages pour commenter.

Au final c’est comme regarder un film mais sans les images, et assis tranquillement dans son lit, dans le noir … L’intérêt ? pouvoir imaginer soi-même à quoi ressemble les personnages, visualiser les scènes avec plus de force, bref être en mode actif et non passif devant un écran ! 

Pour une première expérience de l »omnisonore », j’ai été réellement conquise : dans mes précédentes écoutes de livres audio, j’ai apprécié les rajouts de sons et de musique au texte, je trouve que cela donne un effet « augmenté » et immersif à la lecture et ajoute au plaisir de l’écoute.

En bref une belle réussite technique, même si l’histoire ne casse pas des briques, on s’y laisse prendre et on vit une chouette aventure. De cette manière, Audible contribue au renouveau du « feuilleton radio » telle qu’elle existait auparavant (rappel : La guerre des mondes de Wells, lue par Orson Welles, qui déclencha un mouvement de panique aux USA !) et qu’elle existe toujours à Radio France par exemple. Mais ici Audible souhaite proposer des textes longs, et adaptés de séries ou de films TV. Un beau challenge dont nous attendons avec impatience les prochaines sorties …

Rattrapage de chroniques : Fermine, Burdekin, Ming-yo, Irving et Troyat !

lapin alice

Un peu de « triche » aujourd’hui puisqu’au lieu de mon habituel 1 article = 1 livre, j’ai choisi de vous en présenter plusieurs, que j’ai lu il y a quelques mois déjà mais dont je n’avais pas eu le temps de vous parler …

Présentation par ordre chronologique !  Lire la suite

M. Pénombre, libraire ouvert jour et nuit / Robin Sloan (2012)

pénombre

Je suis toujours attirée par les romans qui parlent de librairies, de littérature, et j’ai donc été naturellement vers ce roman qui me faisait de l’œil depuis un moment ! J’en avais pourtant lu de mauvaises critiques à son propos, mais j’ai finalement été agréablement surprise.  Lire la suite

Retour en enfance avec Martin le Guerrier / Brian Jacques (1988)

martin le guerrier

1988 est décidément une très bonne année ! Non contente d’avoir eu l’honneur de me voir naître, elle fut aussi le témoin de la publication de cette trilogie de Martin le Guerrier, préquel de la série plus connue de Rougemuraille.

J’ai lu Rougemuraille quand j’avais une dizaine d’années. Je me souviens particulièrement bien des aventures de ces souris, écureuils et autres animaux mignons – à la Narnia – qui affronte sans cesse les prédateurs – chats, fouines, etc.  Lire la suite

Watership down / Richard Adams (1972)

watershipdown.jpg

Il y a une quinzaine d’années maintenant, j’ai lu un roman qui s’intitulait « les Garennes de Watership down ». On y découvrait Cinquin, Noisette et autre lapins mignons à qui il arrivait plein d’aventures. Voilà ce que j’en avais retenu jusque-là, ainsi que le souvenir d’avoir passé un bon moment. Or voici qu’en 2016, la maison d’édition Monsieur Toussaint Louverture décide de publier une nouvelle traduction de ce classique de Richard Adams, publié en 1972 (écoulé à 50 millions d’exemplaires dans le monde depuis). Exit les noms gnangnan, voilà Hazel, Fyveer et autres lapins aux noms glorieux. Exit la couverture gnangnan avec les petits lapins dans la prairie : ici les couleurs sont sombres, le grand lapin inquiétant …

Pour autant, vous me direz : mais le texte est le même ? Oui bien sûr, mais pour le coup, c’est moi qui ait changé … Et là où je n’ai vu qu’un roman d’aventures il y a 15 ans, j’y ai vu beaucoup plus cette fois-ci …

Lire la suite

Songe à la douceur / Clémentine Beauvais (2016)

douceur

Les coups de cœur sont souvent inattendus … et celui-ci n’échappa pas à cette règle ! J’avais adoré Les Petites reines, précédent roman de cet auteur, et j’avais été assez tentée par ce nouvel opus, mais sans oser franchir le pas. J’ai du mal avec les histoires d’amour en ce moment, et j’ai donc longuement hésité … jusqu’à ce qu’une amie m’en lise un extrait, auquel j’ai immédiatement accroché ! Je l’ai ensuite dévoré sans scrupules dans la nuit suivante, presque déçue de l’avoir fini si vite, mais déterminée à le relire sans tarder ! Car plus qu’une simple histoire d’amour, c’est un roman en vers que Mlle Beauvais nous a écrit, et par-delà, une magnifique réécriture d’Eugène Oneguine, le roman de Pouchkine. 

Lire la suite

Quand je continue ma découverte des livres audio …

Audible-audiobook

Me revoilà encore une fois pour vous parler de livres audio ! Eh oui, ma passion continue, et j’ai fait de belles découvertes ces derniers mois, dont je veux vous parler ici ! 

Du bonheur : un voyage philosophique / Frédéric Lenoir

du bonheur

Dernier titre écouté en date (terminé ce midi !), le voyage philosophique que nous propose Frédéric Lenoir autour de la notion de bonheur : qu’est-ce que le bonheur ? comment peut-on l’atteindre ? qu’en ont pensé les philosophes et penseurs à travers les siècles ? Alternant expériences personnelles, concrètes et contemporaines avec des réflexions philosophiques, ce petit recueil m’a séduit. L’audio fait d’ailleurs bien mieux passer certains messages, même si je me suis promise de le relire en papier, stabilo en main !

***

Une vie / Simone Veil

une vie

Nous connaissons tous la fameuse loi sur l’avortement qu’elle a fait passer en 1975quand elle était au gouvernement, mais connaissez-vous le reste de sa vie ? Des camps de concentration à ses expériences politiques françaises et européennes, cette autobiographie nous plonge dans l’Histoire, des années 30 aux années 2000, à travers les yeux d’une femme d’exception. J’ai redécouvert ainsi la Seconde guerre mondiale mais surtout les luttes politiques d’après-guerre, et les enjeux qui ont entouré la fameuse loi Veil.

Un texte indispensable pour comprendre les enjeux politiques d’aujourd’hui ! 

***

L’île des oubliés / Victoria Hislop

hislop

Dans un autre registre, ce roman d’une auteur très populaire, que j’ai appris à apprécier : un style agréable, une plume fluide et des histoires de familles passionnantes. Les romans de Victoria Hislop se dévorent, ou s’écoutent avec plaisir. Dans L’île des oubliés, vous serez plongés dans le microcosme d’une petite ville, située en face d’une île de lépreux … Âmes sensibles s’abstenir …

***

Dans les forêts de Sibérie / Sylvain Tesson

sibérie

Gros coup de cœur pour ce roman autobiographique de Sylvain Tesson, qui nous raconte ses six mois au bord du lac Baïkal, à vivre seul entre ses chiens, la vodka, les livres et le froid. Il rend parfaitement cette expérience, qui nous donne envie à nous aussi d’aller s’isoler en Sibérie, pour prendre le temps de réfléchir au monde qui nous entoure.

Un très beau récit. 

***

Confiteor / Jaume Cabré

confiteor

Une lecture plus compliquée par Jaume Cabré, avec son Confiteor : oeuvre touffue, vaste, qui alterne les narrateurs et les époques sans prévenir, ce qui est d’autant plus compliquée quand on l’écoute ! Mais au final on rentre très vite dans ce roman où l’on suit les aventures de Felix Ardeval et de son fils, d’un violon et de tant d’autres personnages hauts en couleur.

Une fresque incroyable qui nous entraîne chez les templiers ou pendant la Seconde guerre mondiale, franchissant les siècles pour expliquer le présent …

***

Marie-Antoinette / Stefan Zweig

marie antoinette

Et enfin gros coup de cœur également pour cette seconde biographie de Stefan Zweig que j’écoute – après Magellan, que je vous conseille également ! – et qui m’a permis de redécouvrir cette femme fascinante dont on connaît la mort, mais peu la vie … D’une tête de linotte avec une femme sans tête, Zweig nous dresse un portrait psychologique de la reine de France, qui a grandement contribué elle-même à sa propre perte. Sans nous faire crouler sous les dates et les faits, Zweig s’y entend pour nous introduire dans l’intimité d’un personnage, et pour nous faire comprendre les tensions qui les agite ou qui les font agir.

Une biographie passionnante qui se dévore, et qui passe parfaitement en audio !

Voilà pour mes dernières écoutes, mais j’en ai d’autres en réserve, dont je vous parlerai à coup sûr bientôt ! 

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :