Pour pallier à l’exclusion des sans papiers, SDF ou demandeurs d’asiles qui ne peuvent satisfaire aux formalités administratives d’inscription aux bibliothèques publiques, la Croix-Rouge de Lyon a lancé l’année dernière une bibliothèque solidaire : elle considère que l’accès à la culture est une de ses missions à part entière.

Partant d’un don de 400 livres, elle compte aujourd’hui 4700 ouvrages de tout genre. Le système de prêt a pour objectif d’être adapté à tous ses usagers : « Notre souci, c’est que le livre soit lu; peu importe qu’il soit rapporté six mois plus tard » affirme sa responsable. Elle dénombre et accompagne 90 usagers pour l’instant, qui apprennent le français ou réapprennent à lire et écrire.

« Le choix a été fait de promouvoir la diversité car un livre est une ouverture sur le monde. Cette bibliothèque s’inscrit comme un maillon de plus à nos activités d’aide aux plus démunis parce que la culture est un facteur d’intégration et de cohésion sociale » explique Bernard Blondeau, le président de la délégation locale de la Croix-Rouge.

Le plus important est la volonté d’inviter à l’échange, au partage, à la convivialité. L’idée de construire des cercles de lecture est à l’étude. Favoriser la mixité sociale est également essentiel.

Pour en savoir plus sur le site de la Croix Rouge

Pour conclure, c’est donc d’une très belle initiative dont je veux me faire écho ici, même si la question qui se pose est la suivante : n’est-ce pas une des missions des bibliothèques publiques dont se charge ici la Croix-Rouge ? ces dernières ne sont-elles pas supposées accueillir et aider tout le monde sans distinction ?