L’auteur

Anne Duguël, dite Gudule, est née à Bruxelles en 1945. Après des études d’arts déco en Belgique, elle passe cinq ans comme journaliste au Moyen-Orient. Revenue en France, elle collabore à divers magazines et fait de la radio, animant notamment une émission de radio sur la BD. Elle écrit aujourd’hui pour les adultes et la jeunesse. Ses romans rencontrent un immense succès et ont été souvent couronnés de prix.

Le livre

Dédié aux « bibliothécaires et aux documentalistes pour leur remarquable travail auprès des jeunes, dans l’approche du livre-plaisir« , j’ai redécouvert ce livre la semaine dernière, quand je suis tombée dessus en librairie, dans une nouvelle édition … Me souvenant d’une belle expérience de lecture il y a une dizaine d’années, je l’ai racheté et je l’ai dévoré en quelques heures. Je n’ai pas été déçue !

En résumé : Pourquoi la vieille dame qui habite en face de chez Guillaume écrit-elle très tard dans la nuit ? Quelle est cette jeune fille qui ne sort de chez elle qu’à la nuit tombée ? Pour résoudre ces mystères, Guillaume se lance dans un fantastique voyage au pays des livres et de l’écriture !

Ce que j’en pense :

Bien que cela reste un ouvrage jeunesse, j’ai été emportée immédiatement par une écriture simple et une histoire qui m’a happée et ne m’a plus lâchée ! C’est une véritable ode à la littérature, aux livres, à travers l’aventure de ce jeune garçon qui ne lit jamais et qui découvre ce que l’on peut y trouver. C’est également une belle histoire d’amour, qu’il va tenter de faire revivre par tous les moyens, y compris s’il faut pour cela qu’il se fasse écrivain ! A cela s’ajoutent des personnages hauts en couleurs, en particulier Doudou qui a le rythme, les mots et la littérature dans la peau ! Et puis on se laisse emporter par le fantastique : qui n’a jamais rêvé d’entrer dans un livre et d’y rencontrer les personnages ? pour le coup, cela m’a donné envie de relire Le Petit Prince, Alice au Pays des Merveilles et Poil de Carotte ! 🙂

Bref une belle replongée dans mon enfance, et une très belle histoire à découvrir, même adulte ..

Incursions dans le livre :

« Je déteste les livres où les gens meurent.

– C’est parce que tu ne les ouvres pas à la bonne page, dit le Petit Prince.

– Comment ça ?

– Ce qu’il y a de bien dans les histoires, c’est qu’on peut toujours revenir en arrière. C’est l’avantage qu’ont les livres sur la vie réelle […] Il suffit de reprendre les chapitres précédents et on revit les moments que l’on aime chaque fois qu’on le désire. »

« J’ai l’impression que les livres ont des passages secrets qui les relient les uns aux autres. »