Depuis quelques années, nous sommes envahis par les débats et les discussions autour de l’éventuelle disparition du livre papier et son remplacement par un « livre électronique », ou ebook. Je souhaitais revenir dessus à travers la réflexion que j’avais élaborée dans un travail au cours de mon Master pro Monde du Livre.


    Umberto Eco déclarait lors d’une interview que “le livre est une invention aussi indépassable que la roue ou le marteau”. Ne voulant pas rejoindre ceux dont le discours annoncent la mort prochaine du livre et de la lecture, confrontés à la poussée des nouvelles technologies, il estime que le livre électronique a beau se présenter comme une grande nouveauté, on cherche néanmoins toujours à imiter le livre.

    Dans la même veine, un humoriste faisait circuler récemment sur Internet la description de la technique la plus parfaite pour la diffusion de l’information: il faudrait que l’outil soit à l’épreuve des chocs, des changements climatiques, passe-partout, recyclable et écologique; en définitive: un livre. En ce sens, le livre électronique ne pourrait l’égaler, ne serait-ce que parce qu’il dépend d’une source d’énergie (cela rejoint la vidéo diffusée partout en ce moment, dont je vous redonne seulement le lien.) 

   Umberto Eco affirme que nous n’avons encore aucune preuve que le livre électronique puisse durer au-delà de trois ou quatre ans, alors que l’on peut encore lire aujourd’hui des livres datant de cinq cent ans. Certes, le livre électronique peut éliminer certains genres de livres ou de documents : les encyclopédies en trente volumes, les manuels scolaires, etc. Et il conclut : « Mais rien n’éliminera l’amour du livre en soi. La photographie a changé l’inspiration des peintres, mais elle n’a pas tué la peinture, ni la télévision le cinéma. Pourquoi voudriez-vous que le livre disparaisse face au texte numérique ? ». (Entretien d’Umberto Eco, disponible sur le site <http://www.telerama.fr/livre/umberto-eco-internet-encourage-la-lecture-de-livres-parce-qu-il-augmente-la-curiosite,47983.php&gt; + voir mon article sur N’espérez pas vous débarrasser des livres

Le premier terme d’un long débat est donc posé, car comme le dit l’historien du livre Robert Darnton, un média n’en chasse jamais un autre. Cependant, on ne peut nier que le livre électronique ouvre à des possibilités inconcevables jusqu’à maintenant, comme écouter la musique en même temps qu’on lit un livre qui en traite.

Dans de prochains articles, j’analyserai donc les avantages et inconvénients du livre électronique, espérant ainsi vous offrir quelques clés pour vous retrouver plus facilement dans le fouillis incompréhensible qu’est la course technologique du livre électronique, ou ebook.

A suivre … Episode 2 : Historique et définitions