Il y a quelques semaines, j’ai été à Francfort-sur-le-Main pour rendre visite à de la famille, ce qui était une bonne occasion d’aller en Allemagne et de pratiquer un peu mon allemand tout neuf ! Bien entendu, fidèle à moi-même, je ne me suis pas contentée de flâner dans les rues et de tester leur bière. J’en ai profité également pour découvrir l’offre culturelle de la ville, surtout en ce qui concerne la lecture.

Par hasard, j’ai d’abord découvert une librairie absolument gigantesque au cœur de la ville, un rêve ! (si les livres n’avaient pas tous été en allemand ça aurait été même mieux !). J’ai été impressionnée par le choix imposant proposé. En passant, j’ai remarqué que contrairement à l’Angleterre, les livres d’auteurs français sont assez présents.

Le deuxième lieu que j’ai visité est une librairie Oxfam, structure dont j’avais déjà fait état à Paris ici.

Enfin, tout aussi important pour moi : la bibliothèque publique. A priori, elle n’avait rien d’exceptionnel, comme vous pouvez le voir sur la photo

En réalité, cela se confirmait lorsqu’on y entre. Des horaires peu étendus. Un bâtiment bien aménagé quoiqu’il semble un peu vide. J’ai été intriguée par la classification utilisée, qui n’est pas la Dewey. Il faudra que je fasse des recherches sur leur fonctionnement. C’est somme toute une bibliothèque très classique, rien de bien extraordinaire à relever … Dommage !

Cependant, en me promenant dans les rues par la suite, j’ai découvert ça :

et ça m’a réconcilié avec Francfort ! Une petite bibliothèque, au milieu de la rue, où les gens se servent des livres, les reposent, en reprennent un autre. Elle est bien fournie, pas dégradée. Je trouve ça très sympathique ! C’est faire confiance aux gens, et une manière originale de leur donner un accès à la lecture. Quoi de mieux en effet que placer des livres au milieu de la rue pour intriguer ? (je vous en parlerai davantage un peu plus tard).
C’était finalement un week-end enrichissant : il m’a surtout donné la curiosité de me renseigner sur la situation de la lecture, des bibliothèques et des librairies en Allemagne, et je vous ferai part des résultats de mes recherches très bientôt !

A noter : c’est à Francfort qu’est située la maison d’enfance de Goethe, que je me suis bien sûr empressée de visiter ! Elle a été parfaitement conservée, au milieu d’immeubles assez moches pourtant. On a l’impression de changer brusquement de monde en y entrant, directement au XIXe siècle ! Je vous la conseille si vous passez par Francfort (qui n’est pas une ville très culturelle, ce n’est pas pour rien qu’on la nomme la ville des banquiers, et d’ailleurs ce sont les banques que l’on aperçoit en premier en y arrivant.)