L’auteur

D’origine allemande, Cornelia Funke a été éducatrice auprès des enfants et a suivi en même temps une école de graphisme. Pendant quelques années, elle a illustré les histoires des autres et depuis 1988, elle écrit des livres pour la jeunesse. Elle est l’auteur d’une quarantaine de romans et séries dans les genres les plus variés. Son roman « Le Prince des voleurs », son premier livre traduit en français, a été un best-seller en Allemagne.

En 2006 elle remporte le Grand Prix de l’Imaginaire pour son roman Cœur d’encre. Le réalisateur britannique Iain Softley l’a adapté en 2008 au cinéma et son film porte le même titre.

Le livre

Meggie a douze ans, elle a une passion : la lecture. Passion fortement encouragée par son père, le meilleur relieur et restaurateur de livres du pays, Mo. Sa mère a disparu quand elle était toute petite. Mais pourquoi Mo ne lit-plus d’histoire à voix haute ? Ses livres auraient-ils un secret ? Leurs mots auraient-ils un pouvoir ?

Un jour, un mystérieux homme apparait dans leur vie, réclamant un livre à son père, Coeur d’encre. Ce dernier, terrifié, prend la fuite avec sa fille. Commence alors une grande aventure pleine de livres et surtout de personnages surgis de ces livres, et pas des plus gentils …

Ce que j’en ai pensé

J’ai lu les deux tomes d’une traite, pendant les vacances de Noël. Il y en a un troisième que je me garde pour plus tard … Attention ! ils peuvent devenir très addictifs ! 

Car si le premier tome reste somme toute assez classique, même si on est intrigué par tous les secrets du père de Meggie, le deuxième tome, Sang d’encre, est bien plus fouillé, plus construit et plus magique !

Il est vrai que je n’ai pas été très enthousiasmé par l’écriture dans le premier tome, comme si cela avait été traduit hâtivement. Enfin c’est ce que je suppose car le deuxième tome est bien mieux écrit, et le récit se fait tout simplement magique.

Ce sont finalement des romans très sympathiques, remplis d’aventures qui raviront les jeunes lecteurs. En même temps ils engagent une réflexion intéressante sur la lecture, le procédé d’écriture et de création des œuvres. Cornelia Funke nous offre une magnifique ode à la lecture, en faisant devenir réalité le rêve de tout lecteur : rencontrer ses héros en chair et en os, plonger dans un livre et vivre des aventures dans un monde extraordinaire !

Les nombreuses citations issues aussi bien de la littérature jeunesse classique que contemporaine renforcent la joie de plonger au cœur d’un monde entièrement tourné vers le monde littéraire.

Un livre écrit par une amoureuse des livres pour des amoureux des livres. Parfait à partir de 10 ans.

Incursions dans le texte

« Il y a des livres que l’on déguste,
D’autres que l’on dévore,
Et quelques-uns, rares, que l’on mâche,
et que l’on digère, entièrement. »

« Les livres aimaient quiconque les ouvrait, ils donnaient un sentiment d’intimité et d’amitié sans rien attendre en échange, ils ne vous quittaient jamais, même si on les traitait mal. »

***

« Si quelqu’un vole des livres ou ne rend pas des livres empruntés, que dans sa main le livre se métamorphose en un serpent féroce. Que la foudre le frappe et paralyse ses membres. Qu’il demande grâce en criant et en gémissant et que rien ne vienne apaiser ses souffrances avant qu’il ne tombe en putréfaction. Que les vers des livres rongent ses viscères comme le ver des morts qui jamais ne meurt. Et à l’heure du Jugement dernier, qu’il se consume à jamais dans le feu de l’enfer. »

Bibliothèque du cloître de San Pedro à Barcelone