Ce mardi, je réfléchis sur le roman et les personnages. Daniel Pennac m’a aidé :

« Comment naissent vos personnages ? Comme ça. De l’imprévisible et nécessaire combinaison entre les exigences d’un thème, les besoins du récit, les sédiments de la vie, les hasards de la rêverie, les arcanes d’une mémoire capricieuse, les événements, les lectures, les images, les gens, … Peu importe la naissance des personnages d’ailleurs, c’est leur aptitude à l’existence immédiate qui compte. »

Et une deuxième pour le même prix, juste pour le plaisir …

« Comment rendre compte de cette ivresse – la vie – autrement qu’en plongeant dans cette bouteille où tout est permis – le roman ? »

 

Le Dictateur et le hamac, Daniel Pennac (2003)