J’ai découvert les bibliothèques Carnegie l’été 2010 lors de mon stage en bibliothèque, dans le Derbyshire. J’avais été épatée par leur beauté et la richesse de leurs collections. Mais vous allez me dire, tu es bien gentille, mais finalement, qu’est-ce que c’est qu’une bibliothèque Carnegie ? et vous avez bien raison de m’apostropher ainsi, alors je m’exécute !

Une bibliothèque Carnegie est une structure financée par l’homme d’affaires philanthrope américain Andrew Carnegie (1835-1919) au début du XXe siècle. Ce dernier, simple ouvrier, s’est révélé un véritable autodidacte et self-made man en découvrant les livres dans les librairies. Il créa ainsi une des plus grandes aciéries des Etats-Unis et fut bientôt, par son succès, surnommé : « l’homme le plus riche du monde », devenant l’incarnation parfaite du rêve américain. Sa fortune était estimée à sa mort à environ 250 milliards de dollars américains. Par diverses actions, il créa des laboratoires, des écoles, des musées et … des bibliothèques.

Plus de 2500 bibliothèques ont été construites grâce à ses fonds, dont des bibliothèques publiques gratuites et des bibliothèques universitaires, la plupart étant situées aux Etats-Unis. Cependant, après la Première Guerre mondiale, la Fondation Carnegie a offert à chaque nation alliée la construction d’une bibliothèque dans une ville particulièrement touchée par les bombardements.

C’est pour cela que l’on trouve des bibliothèques Carnegie disséminées dans plusieurs pays d’Europe :

La bibliothèque municipale de Reims

Extérieur


Intérieur

Verrière de la salle de lecture

***

La bibliothèque de l’Université de Belgrade

***

Bibliothèque de Long Eaton (Derbyshire)

Voilà, je trouve que ça faisait juste du bien aux yeux, de si belles bibliothèques, et puis il est important de connaître les bienfaiteurs qui sont intervenus dans notre univers, c’est si rare … 🙂

Bon mercredi !