« Les livres sont pour moi, je le reconnais, la chose qui compte le plus; mais je n’arrive pas à oublier qu’il y a eu une époque où ils étaient à la fois plus banals et plus essentiels encore que maintenant. Quand j’étais enfant, ils constituaient toute ma vie. c’est pourquoi il y a toujours en moi une aspiration nostalgique au plaisir qu’ils me procuraient. Aspiration que l’on ne s’attend pas à voir jamais satisfaite. »

« Vous connaissez ce sentiment qui vous vient quand on commence un nouveau livre avant que la membrane du précédent ait eu le temps de se refermer complètement ? Les idées, les thèmes, et même les personnages du dernier ouvrage ont imprégné les fibres de vos vêtements, et quand vous ouvrez le suivant, ils sont toujours là. »

Le Treizième conte