Aujourd’hui, grand retour du mot du dimanche après quelques semaines d’arrêt !

Quelques leçons que j’ai puisées dans un super livre offert par ma Lili Galipette :

C’est dans ce livre que j’ai pu corriger mon français et éviter des erreurs courantes … par exemple :

Dit-on que l’on nous rabat ou que l’on nous rebat les oreilles ?

Apporte-t-on ou amène t-on un gâteau ?

On peut redouter une collusion ou une collision politique ?

Met-on au jour ou à jour des dysfonctionnements ?

Un auteur est-il mythifié ou mystifié par ses admirateurs ?

Hahaha ! Vous ne vous êtes jamais posés ces questions ? Et pourtant, c’est essentiel pour bien se faire comprendre et éviter des malentendus qui pourraient s’avérer … désastreux !

Eh bien grâce à moi, vous allez pouvoir y répondre et étaler votre maîtrise de la langue française à votre prochaine réunion entre amis … !

Et donc sachez que : 

– Avec des oreilles rabattues, on ne peut pas entendre les paroles dont on nous les rebat

Dérivé de battre, rebattre est apparu au XIIe siècle et signifiait : « battre à plusieurs reprises ». L’expression « rebattre les oreilles de quelqu’un » est apparu au XVIIe siècle …

Rabattre, quant à lui, vient du verbe « abattre » et signifie renverser à terre, abattre de nouveau, sens apparu dès le XIIe siècle également.

*

– On apporte quelque chose, mais on amène quelqu’un (évitez de dire que vous apportez votre grand-mère …)

C’est une question de bon français, mais la confusion est courante …

*

– Une collision, cela fait mal … alors qu’avec une collusion, on s’associe pour être plus forts !

Ici encore l’étymologie peut nous aider à ne plus nous tromper …

Le terme « collusion » est un emprunt au latin collusio « entente frauduleuse ».

Le terme « collision« , quant à lui est un emprunt au latin collisio « choc, heurt ».

Bon certes la différence est minime, une lettre de différence, mais la signification est claire dès l’origine …

*

– On met à jour notre ordinateur, mais on met au jour des vestiges anciens …

*

– Enfin, certains auteurs nous mystifient en faisant croire qu’ils sont bons … mais d’autres sont simplement élevés au rang de mythes, ce dont on ne peut douter quand on les voit au Salon du Livre ! 🙂

*

Tous ces termes, s’ils sont donc a priori proches, n’ont en réalité souvent pas la même étymologie …

En espérant avoir enrichi votre journée … Bonne fin de dimanche ! 🙂