Bon et bien comme c’est d’actualité, je vous ressert de nouveau le terme Concours, au cas où vous l’auriez loupé … et puis de toute façon je suis incapable de penser à autre chose !

Le terme « concours » est emprunté au latin concursus « affluence vers le même point », « rencontre », « prétentions rivales ». S’il a perdu sa valeur spatiale, « rencontres de plusieurs personnes à un même endroit », la notion de rencontre a pourtant donné deux extensions divergentes en parlant de personnes :

« action de coopérer » (1644) = apporter son concours par exemple …

– et surtout « action d’entrer en compétition » (1660) lorsque la sélection se fait par ordre d’excellence et non pas selon un critère extérieur (ceci dit, en ce qui concerne les concours des bibliothèques, et des concours français en général, je suis pas bien certaine de la réalité de ce dernier point … et je ne dis pas ça seulement parce que j’ai échoué à l’oral à ce même concours l’année dernière, parce que je paraissais trop jeune … bref, hum passons.)

Voilà, voilà, c’était histoire de vous mettre également un peu dans l’ambiance. Et puis au cas où je sèche jeudi et vendredi, je pourrais toujours écrire ça … (c’est mieux que de leur parler de Roland-Garros)