Vous avez pu remarquer que je m’essayais à l’écriture ces temps-ci … Au départ, cela partait d’une blague autour des Supers Bibliothécaires et de mon logo initial. Et puis, petit à petit, mon monde se construit … Je prends souvent l’excuse des cafés littéraires de Babelio, et mon stylo glisse sur la page …

Ce n’est pas de la grande littérature, mais je m’amuse bien alors je me dis que ça peut au moins vous faire sourire, ce qui serait déjà pas mal ! Voici le 3e épisode des aventures de Super Bibliothécaire ! Si vous avez loupé les précédents (mais pas de souci, ils ne se suivent pas !), vous pouvez retrouver l’épisode 1; l’épisode 2 Partie 1 et 2; et l‘épisode 3 en suivant les liens.)

Aujourd’hui, c’est un texte court, sur le thème des Grumeaux, choisi par les membres du Café littéraire de Babelio (je sais, ils sont un peu tordus …) !

***

Ce jour-là, une femme débarqua en criant à la bibliothèque.

– Au secours, au secours, j’ai besoin de votre aide !

Avec mon zèle de Super Bibliothécaire, j’étais déjà prêt.

– Que puis-je faire pour vous Madame ?

– Et bien voyez-vous, j’ai promis des crêpes à ma petite famille, et c’est la troisième fois que je les rate. J’imagine déjà la déception dans le regard des enfants, la lassitude dans les yeux de mon mari.

– Mais que se passe t-il exactement ?

– C’est que je n’arrive pas à faire une pâte sans grumeaux ! J’ai beau essayer, ils résistent et c’est une catastrophe à chaque fois.

– Humm, je vais voir ce que je peux faire pour vous.

Rapide comme l’éclair, j’effectuai une recherche précise dans le catalogue de la bibliothèque puis avec efficacité, je me dirigeai vers le rayon indiqué, la femme éplorée dans mon sillage (mais je pouvais déjà apercevoir une lueur d’espoir dans son regard).

– Et voilà. J’attrapai le livre « Crêpes faciles sans grumeaux » du grand spécialiste Bilik et lui tendis.

– Oh merci merci Super Bibliothécaire !

Se saisissant du livre, elle courut presque vers la sortie.

Le lendemain, elle me le rapporta, reconnaissante.

– Vous avez sauvé ma famille, je vous suis éternellement redevable !

Encore une victoire de Super Bibliothécaire, le roi de la recherche.