Ah que c’est chouette pour une fois d’avoir un salon où l’on peut presque se rendre à pied ! Pour changer du Salon du Livre de Paris à perpét’ les oies, ce week-end, ce sont les livres qui sont venus à moi !

En effet, ce week-end, je me suis rendue au 4e Salon international du livre au format poche, organisé par la Griffe noire, célèbre librairie du Val-de-Marne dont j’ai déjà parlé ici, et dirigée par le non moins célèbre Gérard Collard dont j’ai également parlé récemment.

Presque en courant, je me suis donc dirigée, en cet ensoleillé samedi 23 juin, vers la tente construite par la Griffe noire sur le parvis de Saint-Maur-des-Fossés. Je devais y retrouver mes inséparables George, Lili Galipette, et Sharon qui nous a rejoint pour cette aventure !

Et ce fut une après-midi très sympathique ! Nous avons erré pendant des heures au milieu des rayons de cette grande librairie en plein air, transpirant légèrement sous un soleil de plomb qui tapait sur la toile de tente, et nous battant pour accéder aux tables bloquées par les longues files de lecteurs qui attendaient Musso, Gavalda et Pancol …

Nous voici après nos emplettes, immortalisées par George !

Sur cette photo, nos piles de livres sont assez discrètes … et pourtant !

Je suis en effet fort contente de mes achats, ayant trouvé des ouvrages que je ne parvenais pas à obtenir par Pochetroc ou chez des bouquinistes !

C’est le texte de Gary dont j’ai assisté à la lecture il y a quelques mois, par Jacques Gamblin, et que je voulais acquérir car il n’avait pu lire que des extraits de cette « interview » passionnante !

***

Le livre qui a inspiré le film allemand de Dennis Gansel, bouleversant et à lire – et voir – absolument.

***

Parce que c’est la mode … heu non parce que c’est un livre culte que je voulais découvrir depuis longtemps ! 🙂

***

Enfin une biographie de Wilde, que je cherchais depuis un moment. Je sais que cette collection est bien donc j’ai hâte d’en savoir encore plus sur cet auteur que j’apprécie énormement !

Et voilà ! Vous pouvez voir ici et ici ce que George a acheté de son côté !

Le choix proposé était assez large. J’ai apprécié la mise en valeur d’ouvrages parus il y a longtemps et d’un certain nombres de classiques (Gary, Sagan, et autres plus anciens). La Griffe Noire donne ainsi une seconde chance à certains livres, et ce n’est pas du superflu parfois.

140 auteurs étaient présents dont Jean-Christophe Ruffin, Barbara Constantine et bien d’autres (Ellory, Viviane Moore, etc.). Au total, ce sont 22 000 personnes qui se sont déplacées lors de ce salon, et quand on connaît ce chiffre et que l’on voit les files d’attente aux caisses, on se dit que, décidément, le livre n’est pas mort …

Enfin, ce salon, c’est également l’occasion de la remise de nombreux prix Saint-Maur en poche, décernés par un jury composé de personnalités du monde journalistique et littéraire.

 Voici les lauréats : 

  • Roman Étranger : « Les Tétins de sainte Agathe » de Guiseppina Torregrossa (Livre de Poche)
  • Roman Français : « Pain amer » de Marie-Odile Asche (Pocket)
  • Polar : « Un employé modèle » de Paul Cleave (Livre de Poche)
  • Jeunesse : « Une drôle de fourmilière » de Nathalie Infante (Les éditions Marie-Louise)
  • Coup de cœur Ado : « Tobie Lolness » de Timothée de Fombelle (Gallimard Jeunesse)
  • Coup de cœur Découverte Ado : « Un clandestin aux Paradis » de Vincent Karle (Actes Sud Junior)

Ce salon est donc la preuve de la vitalité du secteur de l’édition, et particulièrement le format poche, qui fête ses 59 ans d’existence et qui représente 2 ventes de livres sur 3 en littérature ! Des chiffres rassurants !