Sans aucune raison particulière, pour descendre notre PAL, nous avons décidé – une très bonne amie (allez voir son blog !) et moi-même, de se faire un petit RAT chez moi hier. RAT ? Read-a-Thon bien sûr ! Au programme : 12h de lecture, de 8h30 à 20h30, seulement interrompues par un casse-croûte à midi et le renouvellement de notre théière. J’avais sélectionné de courts textes, assez divers, qui traînaient depuis trop longtemps dans ma PAL.

Sachant que je suis sous le coup d’un contrat extrêmement sévère issu d’un complot familico-amical, qui m’empêche d’acheter des livres pendant 6 mois (d’une injustice atroce, après tout, je n’ai que 400 livres dans ma PAL … ahem …), ce RAT était l’occasion de renforcer mes bonnes résolutions. Et j’avoue que ça fait du bien de plonger dans les profondeurs de ma bibliothèque.

Voici le déroulement de ma journée :

J’ai d’abord attaqué, pour me mettre en bouche, un petit texte d’Eugène Zamiatine, dont j’étais tombée sous le charme avec son grand roman Nous autres.

J’ai été un peu déçue car je l’ai trouvé trop court.

*

Comme j’étais encore en forme, j’ai lu rapidement un petit texte en anglais, qui m’a fait un peu suer au niveau des dialogues car c’était de l’américain moyen avec tout un tas d’abréviations ! Mais c’était intéressant et j’ai envie de voir le film tout de même.

*

Pour changer un peu de genre, j’ai alors attaqué 2 livres d’un coup :

ainsi que :

Je n’aime pas lire d’un coup plusieurs nouvelles, j’ai donc alterné une nouvelle / un chapitre de l’essai de Sagan, puisque ces chapitres peuvent se lire séparément. Je vous en reparlerai mais mon intérêt pour Sagan s’est confirmé; et je suis définitivement tombée sous le charme de Wharton avec ces nouvelles qui sont des romanesques. J’y ai retrouvé la puissance et l’écriture du Temps de l’Innocence.

*

Dans un style complétement différent, j’ai ensuite dévoré Les Hirondelles de Kaboul, de Yasmina Khadra, pour mon challenge Tour du Monde. Je reviendrais sur ce roman très dur …

*

Pour continuer à ne pas me détendre, j’ai surfé sur La Vague de Strasser, que j’avais acheté à Saint-Maur en poche en juin. J’avais vu le film et l’avait trouvé très bien fait. Le livre n’est pas d’une grande qualité littéraire mais a son intérêt pour l’expérience qu’il relate et les réflexions qu’il suscite.

Enfin, histoire d’oublier un peu ces horreurs, j’ai terminé le RAT par un Pratchett, garanti pur rire et délire ! Et celui-ci ne dérogeait pas à la règle !

TOTAL du RAT :

7 livres lus, 1200 pages environ.

Je suis bien contente d’avoir pu me consacrer à la lecture pendant une journée, sans penser à tout ce que j’avais à faire d’autre, à mes recherches d’emploi, etc. Ce fut donc une très bonne journée !

Je rédigerai les chroniques au fur et à mesure dans la semaine … patience …

***

PS : T’as vu ma Lili, j’ai attaqué fort !