période glaciaire

Une BD que je ne pensais pas chroniquer au départ, et puis au fil des pages je me suis dit que ça pourrait peut-être vous intéresser … Les deux éditeurs nous parlent tout de suite de cette publication : « Musée du Louvre » et « Futuropolis ». Ou comment les musées ont résisté à l’évolution du temps …

L’aventure commence directement, sans préambule ni datation. Des animaux étranges seuls nous mettent la puce à l’oreille : nous ne sommes pas dans notre monde ou alors pas à notre époque. Un petit groupe d’explorateurs évoluent sur une banquise, dans une désolation totale, sans aucun bâtiment ni trace humaine. Et puis soudain, un de leur chien modifié (avec un flair au carbone 14) tombe dans une bâtisse étrange. Très vite, les hommes l’explorent et découvrent de curieux cadres, des statues étranges. Ils se rendent compte qu’ils sont au cœur « du continent perdu, du continent gelé ! » dont ils trouvent la carte sur une pièce de monnaie …

Une fois que l’on a compris qu’ils sont dans le Louvre, on commence à bien rigoler. Car ces hommes ont perdu tout souvenir des civilisations avant eux, qui ont été englouties dans la glace. Et ce sont les collections du Louvre qui vont leur permettre de reconstituer notre histoire …

« Un point est évident : cette civilisation n’était pas littéraire. […] mais orale et iconographique. L’image est préhistorique. […] comment peut-on vivre avec l’image comme seule source de regard ? Nos ancêtres étaient frustes ! »

Je vous laisse le plaisir d’imaginer ou de découvrir quelle histoire peut être retracée grâce au Louvre : tableaux religieux, anges joufflus, etc. Avouez qu’on voit le Musée différemment !

En bref une bande dessinée très intéressante, et surprenante, à découvrir absolument !

***

BD mercredi