quête

Lu en quelques semaines alors que j’étais à la médiathèque de Champigny, La Quête de l’Oiseau du Temps est une série d’héroïc-fantasy composée de 7 volumes : les 4 tomes de la Quête, et 3 tomes intitulés « Avant la quête ». Un troisième cycle, « Après la quête » est apparemment actuellement envisagé.

Le monde d’Akbar est en danger. Ramor, le dieu maudit, va bientôt se libérer de sa conque. La princesse-sorcière Mara a déchiffré le grimoire des dieux et retrouvé l’incantation liant Ramor à sa prison, mais l’incantation est longue, très longue. C’est pourquoi elle envoie Pélisse, sa fille, en compagnie du Chevalier Bragon, son ancien amant, en quête de l’Oiseau du temps. Celui-ci a le pouvoir de bloquer le temps, ce qui laisserait toute latitude à la sorcière de finir son sortilège. Leur quête va les mener à traverser chacune des sept marches du pays.

Le cycle Avant la quête raconte quant à lui la jeunesse de Bragon et comment il en est venu à être le héros du pays tout entier.

Autant vous l’avouer tout de suite, je suis passée à côté de cette série. Du sang, des monstres et des seins, voilà ce que j’y ai trouvé, avec un graphisme certes d’une grande maîtrise mais que je n’ai pas vraiment apprécié. En ce qui concerne l’histoire, très classique en elle-même, impossible de m’attacher à ces personnages caricaturaux, à peine ébauchés qui poursuivent une quête étrange. Pourtant, j’aime la littérature de fantasy en principe, mais ici je n’ai pas trouvé de charme. Aucune magie, aucune poésie, rien que du massacre de monstres et de la gloriole masculine (malgré un ou deux personnages féminins – à demi nus bien sûr – intéressants …)

La série est souvent comparée à Troll de Troy. Or je n’ai pas accroché non plus, alors peut-être que je me trompe – de plus elle est considérée comme un best-seller du genre – mais dans tous les cas, ce genre n’est pas pour moi …

***

C’était ma

BD mercredi