livres abandonnés

Les Frères Karamazov.

Livre abandonné à la fin du mois. J’avais prévu de lire ce gros roman avant la fin du mois de janvier, ayant programmé une lecture commune avec Métaphore et d’autres pour le 31 janvier. Confiante (en ma capacité de lecture), je n’ai ouvert ce pavé qu’à la mi-janvier …

Il m’a fallu deux soirs pour me rendre compte que je ne l’aurais jamais lu en 15 jours. J’avançais en effet à 30 pages par soir, et le roman en comptait plus de 1000.

Et puis très vite, j’ai renaclé. Au point parfois de repousser l’heure du coucher pour ne pas avoir à l’ouvrir !

Finalement, j’ai pris mon courage à deux mains, et ai avoué mon échec à Métaphore, qui de son côté, m’avoua la même chose : le roman lui était tombé des mains …

En réalité il me semble que c’est une œuvre qui doit se lire à tête reposée, régulièrement. Elle commence certes rapidement, mais très vite on tombe dans des considérations métaphysiques et des dialogues qui m’ont perdu et m’ont découragé. En bref, pas la bonne lecture au bon moment.

Voilà c’est dit. J’apprécie d’expliquer cet abandon, d’en cerner les causes.

Mais je sais que je reprendrai ce roman très prochainement, je n’aime pas rester sur un échec, cependant peut-être pendant des vacances …