Me voici de retour du Salon du Livre de Paris pour la dernière fois après 3 jours complètement fous !

salon

Jeudi 21 mars

Mon périple a commencé jeudi soir, soirée d’inauguration du Salon du Livre. Arrivée à 18h, j’ai pu retrouver rapidement mes comparses de l’année dernière, Lili Galipette et George, avec qui j’ai commencé à déambuler dans les allées. Pour le moment tout était calme. Puis à 19h, nous voyons se précipiter une nuée de journalistes et de gardes de sécurité : le président Hollande était arrivé, avec la Ministre de la Culture, Aurélie Filipetti. A partir de là, les festivités pouvaient commencer ! Nous avons alors vu fleurir les petits fours et les coupes de champagne.

Ce premier tour nous a permis de constater que le Salon était aussi étendu que l’année précédente, en particulier le stand d‘Actes Sud et de ses éditeurs associés … Nous avons pu jeter également un oeil à l’exposition montée par le Livre de Poche, à l’occasion de ses 60 ans. Enfin je suis allée discuter un instant avec Sabine Wespieser qui m’a remercié pour ma fidélité à sa maison. Un moment très sympathique.

Ce soir-là, nous avons été très sages, et nous n’avons pratiquement pas acheté de livres (en tout cas, pas moi !). C’était un moment de repérage, pour mieux nous rattraper le lendemain !

Vendredi 22 mars

Comme George participait à une table ronde à 18h, nous n’avons commencé à la journée qu’à 13h, après avoir gloutonnement englouti nos sandwichs dans le RER ! Les choses sérieuses démarraient enfin et les livres ont commencé à s’accumuler dans nos sacs …

Nous avons rapidement rejoint deux autres blogueuses, Titine et Miss Léo, et toutes les quatre nous avons écumé les différents stands.

équipe salon

Après une pause, j’ai proposé de découvrir le stand de Barcelone et le stand de la Roumanie, respectivement ville et pays invités pour le Salon cette année. A part Mendoza et Carlos Ruiz Zafon nous ne connaissions pas d’autres auteurs barcelonais. Finalement j’ai opté pour un Mendoza, La Ville des Prodiges, et un roman historique, La Cathédrale de la Mer, d’Ildefonso Falcones. Impossible de trouver un roman en espagnol qui me soit accessible, malgré mes recherches, tant pis … Du côté roumain, un autre problème se posait : il n’y a pas tant d’auteurs roumains traduits en français, et peu de romans. Nous avons été attiré par la trilogie Orbitor de Mircea Cartarescu, malheureusement seul le premier tome existait en poche. Finalement, Miss Léo et moi avons craqué pour Le retour du Hooligan de Norman Manea, qui a reçu le Prix Médicis étranger en 2006.

Après un passage à Actes Sud où j’empoche un George Sand (étonnant non ?) et un petit ouvrage de Nancy Huston sur Romain Gary, nous nous préparons à soutenir George lors de la table ronde à laquelle elle était invitée à participer, avec 5 autres blogueuses et 4 auteurs des Editions Belfond (François Prunier, Caroline Vermalle, Frédérique Martin, Béatrice Wilmos). La rencontre fut très intéressante car les auteurs ne connaissaient que peu le monde des blogs littéraires. Nos représentantes nous ont donc soigneusement défendu, insistant sur la passion qui animait nos chroniques, mais aussi sur les jalousies ou les problèmes qui peuvent surgir sur la blogosphère, que ce soit entre blogueurs ou avec des auteurs ou éditeurs.

table ronde

Après la table ronde, nous sommes restés à discuter jusqu’à ce qu’un gentil haut parleur nous annonce que le Salon fermait ses portes pour la nuit …

Samedi 23 mars

Après une nuit de repos, nous revoilà parties avec George sur les routes en direction de la Porte de Versailles. Pour ma part, je fais un arrêt pour déjeuner puis je la retrouve vers 15h sur le stand de Robert Lafont, où l’attachée de presse voulait nous parler de deux romans à paraître …

A 16h, nous avions rendez-vous avec d’autres blogueurs : l’équipe de Vendredi Lecture (Pauline, Nathalie, Lili Galipette) Sophie et Kevin, les organisateurs de cette rencontre, Miss G, Charlotte l’Insatiable, Laurence , Claire Roig, Ariane Charton, Sharon et d’autres ! Le temps de quelques échanges animés autour de nos achats et des auteurs que nous avions rencontrés.

Comme nous devions partir à 17h30, je me suis alors dépêchée de récolter quelques dédicaces : j’ai ainsi pu enfin rencontrer Jean-Philippe Blondel et je n’ai pu m’empêcher d’acheter un de ses romans, La Baby Sitter. Puis en passant, j’ai découvert que Luis Sepulveda était là, alors que je ne pensais pas le voir avant dimanche. J’ai donc sauté sur l’occasion, et avoir avoir bafouillé quelques mots en espagnol – ce qui l’a laissé de marbre – je me suis quand même fait dédicacer Les Roses d’Atacama, dans la nouvelle édition de Métaillé.

Enfin je m’apprêtais à retrouver mes amies blogueuses quand j’ai vu que la queue pour la table de Laurent Gaudé s’était considérablement raccourcie … ni une ni deux, j’ai couru sur le stand d’Actes Sud, acheté un de ses romans que je n’avais pas lu et foncé ! 10 minutes plus tard, un sourire niais aux lèvres mais de la passion dans la voix, je lui expliquais que j’avais presque tout lu de lui, depuis 10 ans, que j’avais un blog et blablabla. Lui tout gentil m’a écrit un mot et a même voulu prendre ma carte de blog ! Happy !

Après ces trois romans, qui furent ma moisson du samedi, j’ai de quoi vivre de beaux moments … Mais il était temps de rentrer !

Le dimanche, les pieds en feu et les jambes douloureuses, j’ai finalement décidé de rester à la maison, renonçant à voir Amin Maalouf et Lyonel Trouillot, prévus ce jour …

Lundi 25 mars

Enfin dernière courte journée, avec une matinée réservée aux professionnels, où j’ai pu papoter de bibliothèques avec des collègues et ex-collègues ! En déambulant, nous avons fait deux découvertes :

Ce formidable book seat qui permet de lire confortablement, sans tenir le livre … concept très simple mais qui semblait efficace, nous avons été séduites, nous autres bibliothécaires qui connaissons la terrible tendinite du livre …

book seat

Puis nous avons été alpaguées par la Bibliothèque Départementales de la Saône et Loire qui fêtait ses 30 ans et à cette occasion, a créé de magnifiques cartes et posters … Deux exemples ici dont une spéciale dédicace pour Lili Galipette !

BDSL

BDSL2

 

Après un sandwich payé à prix d’or, nous avons fait tristement un dernier petit tour, le temps d’acheter deux romans, dont un aux éditions de l’Arbre Vengeur, une maison dont les titres m’ont semblé très attirants, entre classiques, textes inédits, dystopie. J’ai finalement opté pour L’œil du Purgatoire de Jacques Spitz. On verra bien …

Me voilà donc chez moi, la tête pleine de discussions, une pile de nouveaux livres à côté de moi et qu’une envie : que le Salon du Livre 2014 arrive vite ! (heureusement en juin il y a Saint-Maur en poche !)

Voici mon butin :

 

 

 

 

 

DSCN3828

Pour plus de détails, vous pouvez lire les compte-rendu de George sur son blog !