chocolat

Ayant vu et adoré le film réalisé il y a quelques années à partir de ce roman avec Johnny Depp, je me suis un jour dit que j’avais envie de découvrir le texte d’origine, et si possible en langue originale. C’est chose faite. A noter : il sera réédité cet été par les éditions Charleston.
A noter également : il ne faut pas lire ce roman en période de famine ou sans chocolat sous la main, sinon c’est une torture !

Car tout commence par la création d’une chocolaterie, dans les années 1950, dans le petit village de Lansquenet. Vianne Rocher et sa fille Anouk arrivent en plein Carnaval dans ce lieu tranquille et vont le bouleverser à tout jamais. C’est ça, la force du chocolat !

« I sell dreams, small conforts, sweet harmless temptations. »

En réalité, c’est surtout le mode de pensée et l’indépendance de Vianne qui va avoir le plus d’impact sur la communauté : sans s’immiscer directement, elle met en confiance et aide à prendre les décisions. Autour de sa nouvelle petite boutique, elle crée du lien entre les habitants.
Pour cela, elle s’attire les foudres du curé, Francis Reynaud, qui a grandi dans ce village et en connaît tous les secrets.

Ces deux personnages sont les narrateurs principaux du texte, s’opposant dans leurs conceptions du monde et leur vision de l’homme. Sans s’attaquer directement à la religion, Vianne fait du chocolat, en pleine Pâques, une arme subversive et un contrepoids aux arguments du curé, en soulevant également des problèmes que ce dernier tolérait pour préserver l’équilibre du village.

Mais un vent de liberté et de révolte souffle …

Il ne se passe pas énormément de choses dans ce roman, tout est dans le non-dit, les secrets de chacun, les préjugés de tous. Il a cependant un charme très … français (c’est pour cela que le lire en anglais est préférable, pour les expressions françaises qui sonnent d’une manière charmante, surtout quand on parle de cuisine !), et très début de siècle.

Je n’ai pu cependant m’empêcher de remarquer quelques divergences entre le film et le roman, ne serait-ce qu’autour de ce qui est comme un leitmotiv dans le film : l’histoire d’amour entre Vianne et le bohémien Roux, qui n’existe pas dans le roman …

chocolat film

A découvrir tout de même ! Un bon roman pour l’été …