Logo Bilan

Le mois de juin fut riche en événements ! Je suis passée à la radio, j’ai reçu plein de services de presse, il y a eu le Salon du livre de poche de St Maur, les challenges prolifèrent dans la blogosphère pour l’été, propice aux lectures … Bref le mois a tellement filé que je n’ai même pas eu le temps de participer au mois anglais de Tine … Rajoutez à ça quelques jours de vacances et des soirées bien occupées : on obtient un mois un peu moins chargé en lectures, et une course perpétuelle pour trouver le temps de bloguer. Je vais faire en sorte que le mois de juillet soit plus calme car le blogging doit rester un plaisir pour moi ! 🙂

Mais passons aux choses sérieuses ! Qu’ai-je lu ? Si effectivement je n’ai dévoré que douze romans et une série de manga, ce furent des textes longs et conséquents :

J’ai d’abord entamé mon mois avec le très bon Saga de Tonino Benacquista, un auteur que j’apprécie énormément et un livre que je vous invite à (re)découvrir sans tarder ! Puis j’ai lu mon traditionnel Zola du mois : sans avoir à me forcer, j’ai toujours un moment dans le mois où j’ai envie de renouer avec le XIXe siècle et mon Émile est toujours tentant … Il ne m’a pas déçue cette fois avec son excellent Au bonheur des dames , si moderne … 

Pour continuer sur les coups de cœur du mois, j’ai renoué avec un auteur que j’avais laissé tomber après une déception : Paul Auster, qui m’a scotché avec Brooklyn Follies : un style magnifique, une histoire prenante, sensible et bien construite, que demander de plus ? J’ai dû me retenir pour ne pas commander toute sa bibliographie sur PocheTroc … Encore un auteur qui entre dans mon Top Ten, aux côtés de Wharton, Sagan, Camus, Benacquista (et d’autres !), et dont je vais découvrir l’œuvre petit à petit.

Toujours dans mes lectures de vacances, une lecture mitigée avec  La fille automate de Paolo Bacigalupi, encensée par tous comme un chef d’oeuvre de la science fiction, mais auquel je n’ai pas accroché … Vu mon expérience avec Dune, et celle-ci, j’en viens à me demander si la SF adulte est vraiment pour moi …

Changement de ton ensuite avec un roman biographique sur Wagner par le critique musical Vincent Borel :  Richard W. Un roman intéressant malgré des prises de position évidentes, mais difficilement évitables sur ce personnage controversé … 

Petite pause avec quelques nouvelles de Zweig, dans le recueil Amok , dont la Lettre à une inconnue qui me trotte toujours dans la tête : lisez-la !

J’ai enchaîné ensuite avec mon livre en anglais du mois (une habitude que je commence à prendre et qui me plaît bien pour entretenir my english ! :)) avec Chocolat de Joanne Harris dont j’avais aimé l’adaptation ciné ! Un petit roman sympathique, sans plus. J’avais commencé à en lire un autre en VO, pensant le terminer en juillet mais je l’ai finalement dévoré ! : Hurricane gold de Charlie Higson, une aventure du jeune James Bond, bien menée.

Pour continuer, un roman beaucoup plus conséquent avec le complexe HhhH de Laurent Binet qui m’a intéressé et séduit par sa forme autant que son fonds …

Enfin deux romans qu’il me reste à chroniquer : un roman de Laurent Gaudé que j’avais acheté au Salon du Livre de Paris, sur l’immigration Sud-Nord, poignant et magnifique : Eldorado ; et puis une nouvelle russe d’Anna Lavrinenko, L’enfant perdu, une histoire courte mais belle.

Et après plus d’un mois de lectures à voix haute avec mon homme, nous avons enfin fini Au guet ! de  Terry Pratchett, qui nous a fait mourir de rire pendant de longues soirées, comme d’habitude, et qui se prête parfaitement à la lecture collective ! 

Et pour finir, j’ai terminé la série de manga entamée au mois de mai ! (j’ai dû attendre qu’ils soient disponibles à la bibliothèque : 20th Century Boys (T11 à 24) de Naoki Urasawa dont je parlerai plus longuement très bientôt !

Bref, un bon bilan tout de même, de belles lectures abordées sereinement et chroniquées au fur et à mesure ! Que du plaisir !