maine

Juste après avoir lu le premier roman de cet auteur, Les Débutantes, que j’avais peu apprécié, on m’a proposé de recevoir le second texte : Maine. Étant rarement rancunière envers les auteurs, je me suis dit que j’allais lui laisser une deuxième chance ! Je remercie les éditions Fromentin pour cet envoi.

Et mon flair de lectrice ne m’a pas trompée : sans être un chef d’œuvre, la lecture de Maine fut prenante, intéressante. D’une plume déjà plus affirmée, J. Courtney Sullivan nous plonge dans l’univers de quatre femmes : la grand-mère, la petite fille, la mère, la belle-fille, qui se retrouvent une dernière fois dans leur maison de famille du Maine, et vont mettre à jour les différends d’une vie entière faite de mécontentements, frustrations, incompréhensions mais aussi amour, pardon, et famille.

« Elle n’avait rencontré aucune famille aussi éprise de sa mythologie. »

Sans originalité par rapport à son premier texte, l’auteur a opté pour un récit croisé, un chapitre par femmes, qui construit l’histoire d’une famille sur 3 générations de femmes ayant fait des choix différents. Cependant, elle choisit de privilégier la description à l’action des romans à tiroirs qui font les best-sellers de nos jours, ce qui n’est pas rien.

Un plus : cette fois-ci, le féminisme dont elle se prévaut est plus subtil, mieux amené que dans Les Débutantes.

Ni anges ni démons, les personnages sont aussi plus nuancés, dans leurs caractères et dans l’image qu’ils offrent à leur entourage. Entre Anne-Marie, la belle-fille parfaite, trop parfaite ; Kathleen, la mère proche de sa fille, trop proche ; Maggie, la petite-fille, naïve, fragile ; et Alice, la doyenne, dure comme de la pierre ; ces femmes sont bien vivantes et parfaitement dessinées. Au centre de tout : la maternité, et la manière dont elles l’envisagent toutes très différemment, et sur laquelle elles se jugent mutuellement. La parole va leur permettre de s’en sortir, même si tout ne sera pas réglé pour autant …

Bref, une chronique familiale douce-amère qui se lit très bien, agréable, un bon page-turner pour les vacances !