crusade

1212. France. Un jeune berger prend la tête d’une sainte croisade un peu particulière, qui doit rassembler des enfants, supposés être les âmes les plus purs et pouvoir reprendre Jérusalem aux infidèles. Ce que dit l’Histoire, c’est que cette croisade a très vite été dispersée. Que sont devenus les enfants ? Morts en route, réduits en esclavage pour la plupart … Nul ne le sait vraiment, et si des rumeurs circulaient à l’époque, peu nous sont parvenus aujourd’hui. Linda Press Wulf retrace cette formidable aventure, des prémices à la fin atroce de cette marche pour le Seigneur, au cœur d’un Moyen-Age ultra religieux.

« Thousands of children marched, prayed, ate and slept, without adult organisation or restraints, led only by a group of boys of whom the oldest was barely eighteen, selected by a twelve-year-old prophete. This alone was a miracle. » (je l’ai lu en anglais :))

C’est le charisme de Stephen, le jeune prophète, qui emmène tous ces enfants. C’est la foi de ces enfants qui les poussent à croire au miracle. C’est la pauvreté des villes et des campagnes qui fait que ces enfants quittent leurs familles, presque sans regret. Et malgré nous, même si l’on sait que cette croisade enfantine est vouée à l’échec, on ne peut s’empêcher d’y croire et d’admirer leur formidable résistance. Au milieu d’eux, nous rencontrons deux jeunes gens, Robert et Georgette, élevés tous deux par des prêtres et donc attirés par cette aventure. Mais ils seront les premiers à suspecter l’échec de la croisade, même s’ils reconnaîtront par la suite l’importance de ce voyage initiatique.

Linda Press Wulf prend donc pour vérité le récit du moine Albéric qui affirma que 30 000 enfants ont fait le voyage entre Paris et Marseille où ils ont été vendus comme esclaves après avoir constaté que la mer ne s’ouvrait pas en deux pour les laisser passer. Mais rien ne prouve que cette histoire est vraie, car aucun chroniqueur ne fait état de cette entreprise, qui aurait pourtant marqué les esprits … Nous touchons là à la limite entre fiction et réalité.

Mais c’est tout de même un très bon roman qui nous introduit au cœur d’une histoire méconnue, avec des héros attachants.

croisade des enfantsLa Croisade des enfants par Gustave Doré