nuit hartshorne

La nuit n’oubliera pas … le nom de ceux qui ont vécu il y a quatre siècles, et qui semblent toujours présents entre ces mêmes murs aujourd’hui …

Après avoir survécu à un événement traumatisant, Grace retourne en Angleterre pour régler la succession de sa marraine, Lucy, morte noyée dans des circonstances encore mystérieuses. La jeune femme a l’esprit des plus rationnels, et n’aspire qu’à repartir rapidement, sans se retourner, comme elle l’a toujours fait. Mais petit à petit, elle prend conscience d’une présence étrangère dans la maison, et une voix qui lui parle. Après un évanouissement, elle se retrouve plongée au cœur du XVIe siècle et découvre Hawise, une jeune fille dont les expériences vont être étonnement proches des siennes … Sans compter qu’à travers les siècles qui les séparent, elles vont se découvrir un destin commun : sauver une enfant en danger …

Pamela Hartshorne est historienne, mais cela fait dix ans qu’elle écrit des romans pour la collection Harlequin afin de financer ses années de thèse. Passionnée du XVIe siècle, qu’elle étudie à travers les conseils de quartier, elle a toujours eu envie d’écrire sur ce siècle, sans oser. Jusqu’à maintenant ! Et pour un auteur qui change de style, d’époque et de narration, ce n’est pas mal du tout, même si parfois elle n’échappe pas à un certain romantisme éculé et à des clichés masculins … troublants ! 🙂 Néanmoins, l’intrigue est prenante, on prend plaisir à voyager du XVIe (bien rendu) au XXe et si le style n’est pas flamboyant, il tient la route.

J’ai eu la chance de rencontrer Pamela Hartshorne la semaine dernière, grâce aux éditions de l’Archipel. Petite dame rigolote, nous avons passé une bonne soirée, avec d’autres blogueurs/blogueuses comme une assidue de Blue Moon, ça dépend des jours, Sophie l’Ogresse, Leiloona de Bricabook, Le Spirituel d’abord, et d’autres ! C’est toujours intéressant de pouvoir discuter avec un auteur en direct, car cela permet de mettre en lumière certains aspects du texte qui pouvaient nous avoir échappé (et puis les échanges avec les blogueurs sont toujours passionnants !). Ainsi elle nous a expliqué qu’elle a utilisé un concept assez courant, celui du Time’s lapse, où deux histoires se déroulent en parallèle, à deux époques différentes. Ici en l’occurrence elle le maîtrise à la perfection, glissant d’une époque à l’autre par un procédé utilisant à chaque fois l’un des cinq sens.

En bref, un roman sympathique, à découvrir à l’occasion.

A noter : Ce roman vient d’être réédité par les éditions de l’Archipel : dans sa première version, il s’intitulait « L’écho de ton souvenir », ce que je préfère comme titre d’ailleurs …