cesare

Premier tome publié en 2006 – Série en cours avec 7 tomes (10 tomes au Japon).

Naïf et studieux, Angelo da Canossa n’est guère armé pour la vie d’étudiant à l’université de Pise, lieu d’intrigues et de tensions dans l’Italie de la Renaissance. Jusqu’à ce qu’il rencontre le mystérieux Cesare Borgia, rejeton d’une famille à la réputation sulfureuse, dont le père est sur le point d’accéder au Saint-Siège …

Entre rivalités entre les différentes factions de l’université, machinations politiques et luttes fratricides, Angelo va partager les années de formation d’un jeune homme en passe de devenir l’un des personnages les plus fascinants de l’Histoire. À ses côtés, il croisera le chemin de certains de ses contemporains les plus célèbres, de Christophe Colomb à Machiavel en passant par Léonard de Vinci…Avec brio, Fuyumi Soryo lève le voile sur le destin hors du commun de l’énigmatique Cesare Borgia dans un manga d’une richesse historique rare, en nous plongeant au cœur des intrigues de l’Italie de la Renaissance, en pleine révolution culturelle et sociale. Par ailleurs, elle a collaboré avec un spécialiste de la Renaissance et traducteur de Dante (Motoaki Hara) pour élaborer son histoire et lui donner un fonds historique au plus proche de la vérité. Se dessine ainsi une réflexion édifiante sur le pouvoir et les valeurs des puissants …

J’en suis actuellement au tome 5 et je me suis régalée dans chaque volume de cette série : aventures, Histoire, philosophie; ce manga est la preuve que ce genre gagne petit à petit ses lettres de noblesse, se renouvelant sans cesse, en nous offrant des œuvres atypiques.

Ici la trame narrative est brillante, les dialogues intelligents, les personnages soigneusement creusés et nuancés au fil des volumes : ils grandissent, s’affirment, se dévoilent et se complexifient. Sans compter que je suis amoureuse de Miguel et de Cesare, magnifiquement dessinés par Fuyami Suryo.

cesare extrait

Pour résumer, une série de manga qui sort non seulement de l’ordinaire dans son propre genre, mais qui sort aussi de l’ordinaire sur la manière de traiter de cette époque et de cette famille (souvent décriée, mais peu connue au final).

A lire absolument.

En plus : une interview intéressante de l’auteur sur le site de Madmoizelle

manga