infidélités

Il y a quelques semaines, j’avais pu apprécier Haute société du même auteur, et j’étais tombée sous le charme de ce texte de grande qualité, typiquement anglais. Lorsque Le Livre de Poche m’a proposé de recevoir ce recueil de nouvelles réédité récemment, je n’ai donc pas hésité une seconde !

Ces nouvelles ont été rassemblées autour du thème de l’infidélité : l’amour est souvent leur centre, amour filial, amour du couple, etc. Mais Vita Sackville-West décortique le pendant fréquent de l’amour : la déception face à la passion ; l’indifférence face à l’adoration. Que ce soit le fils face à sa mère, le mari trompeur face à la femme, la jeune femme amoureuse dont l’ami d’enfance lui annonce son mariage; l’ami face à un autre ami, dont il aime la femme. Tous trompent mais aucun ne franchit vraiment le point de non-retour. Au dernier moment, tous hésitent. Tous rêvent. Puis font un choix glaçant, mais attendu. Comme une preuve qu’ils ne sont pas des êtres de papier mais des êtres réels, à qui il arrive des histoires ordinaires, sans drame, sans éclat.

Tout le talent de Vita est donc d’analyser leurs motivations, leurs pensées, avec la finesse de plume qui la caractérise. Elle maîtrise en particulier les petites phrases qui changent la vision du monde, qui font tomber les œillères devant les trahisons, les frasques de l’autre. Elle excelle dans la cruauté feutrée, presque non dite mais présente pourtant, dans toutes ces histoires d’amour ratées.

En 6 petites nouvelles, nous assistons donc aux petites trahisons humaines, des plus belles aux plus abjectes, des plus grandioses aux plus ordinaires. Et c’est de la belle littérature …

livre poche