Logo Bilan

Le mois de mai a été fort long, et fort lecturesque, je m’en rends compte au moment de mon bilan. Il faut dire que j’ai bossé tous les jours, et qu’à raison de 3h de lecture dans le métro, ça dépote … Résultat je n’ai pas l’impression d’avoir trop lu, mais par contre j’ai réussi à alterner des lectures très différentes, et très dépaysantes pour la plupart.

Échec par contre sur toute la ligne pour les chroniques – mais vous y êtes habitués maintenant – car je n’en ai chroniqué que 2 sur les 26 …

Coups de cœur

François Garde / Ce qu’il advint du sauvage blanc – Un roman puissant autour de ce qui fait la distinction entre sauvagerie et humanité pour cette histoire d’un marin naufragé retrouvé 18 ans plus tard au milieu d’un village de sauvages australiens …

Jean-Pierre Didierlaurent / Le liseur du 6h27 – Frais, bien écrit, autour des livres. Une petite sucrerie qui réconcilie avec la lecture.

Lectures plaisantes

Tonino Benacquista / Tout à l’ego – Un bon recueil de nouvelles par le maître de l’humour noir et du cynisme.

Maurice Leblanc / Les Huit Coups de l’Horloge – Arsène Lupin et moi, une grande histoire d’amour !

Maurice Leblanc / La Demoiselle aux yeux verts

Tamara McKinley / L’Or du bout du monde – Une saga familiale passionnante au cœur de l’Australie des pionniers.

Pierdomenico Baccalario / Typos (T.1) – Un petit roman jeunesse SF sans prétention mais agréable à lire sur une société numérique entièrement contrôlée par une puissante entreprise aux actions douteuses …

William Faulkner / Le bruit et la fureur – Un grand classique de la littérature américaine, exigeant et explosif. Mais qu’on est content d’avoir lu une fois la dernière page tournée.

Vita Sackville-West / Au temps du roi Édouard – Un petit roman sympathique qui décortique les relations hypocrites de la bonne aristocratie anglaise.

Natacha Solomons / Le Manoir de Tyneford – Un roman intéressant sur la Seconde guerre mondiale (oui je sais, encore …), une belle histoire d’amour.

Émilie de Turckheim / Le joli mois de mai – Un petit texte décapant, hilarant et surprenant !

Michael Morcock / Le joyau noir – Un roman de fantasy extrêmement classique.

Aimee Bender / La singulière tristesse du gâteau au citron – Sur une idée originale, une petite fille se sent à ressentir les émotions des gens qui ont cuisiné la nourriture qu’elle mange, un roman de bonne facture qui se lit avec plaisir.

Michel Field / Le Soldeur – Pris dans un engrenage fou, un écrivain tombe amoureux et se débarrasse de sa bibliothèque – constituée pendant 40 ans, qui représente sa vie.

Veronica Roth / Divergente T1 / T2 / T3. Une petite friandise dystopique, une trilogie qui tient vraiment la route malgré quelques maladresses, en particulier dans les sentiments amoureux des personnages …

Lectures décevantes

Charles Simmons / Les locataires de l’été

Jean-Philippe Blondel / 06h41. Petite déception pour ce roman qui ne m’a pas portée comme les précédents de l’auteur, à mon grand regret …

John Fante / Mon chien stupide

Duong Thu Huong / Les Collines d’eucalyptus – Moi, déçue par Duong Thu Huong, vous imaginez ? Et pourtant je n’ai pu éviter une certaine lassitude au long de ces 700 pages bien tassées, qui m’ont semblé peu originales par rapport à ses romans précédents.

Lectures intéressantes

Sophie Carquain / Trois filles et leurs mères

Piotr Iliov Tchaïkovsky / Voyage à l’étranger. Voyager au XIXe siècle avec l’illustre compositeur, se laisser bercer par ses mots … quel plaisir !

Norman Manea / Le retour du hooligan. Après 20 ans passés en exil, l’illustre écrivain roumain Manea revient dans son pays natal, qui a bien changé … Un texte ardu mais malgré tout intéressant. 

Anne Berest / Sagan 1954. Retour sur l’histoire d’un best-seller, 60 ans après, ou comment Bonjour tristesse a bouleversé la vie d’une jeune fille.

Michael Uras / Chercher Proust. Ou comment se séparer de Proust pour vivre sa vie …

Me voilà donc au bout de ce bilan de lectures assez passionnantes, équilibrant romans historiques, sagas familiales, classiques, romans français ou étrangers. Pour le plan ORSEC, j’ai pu tirer 9 livres de ma PAL ce mois-ci, ce qui est un beau score. Le reste se divise entre romans lus pour les prix littéraires ou reçus en service de presse, et romans empruntés à la bibliothèque. J’ai également commencé à lire régulièrement sur liseuse, mais uniquement des romans que j’ai dans ma PAL mais qui sont trop gros pour être emmenés dans le métro ! De l’avantage du numérique …

Sur ce je repars en pleine forme pour le mois de juin et je vous promets que les chroniques complètes vont arriver rapidement !

Bon dimanche à tous et à bientôt !