l'aventure

Vous êtes passionnés par la langue française ou par les langues en général ? Alors ce petit bijou est pour vous !

Inaugurant une nouvelle collection, Documento, Robert Laffont nous propose un document passionnant sur l’aventure de la langue française, ou comment celle-ci est truffée de mots étrangers.
Pour parler chiffres, le français courant comporte 35000 mots, dont 4192 d’origine étrangère ! En bonne place vient bien sûr l’anglais, avec plus de 1000 mots qui se sont glissés dans notre belle langue (soit 1/4 !) Mais en réalité, cette majorité est récente puisque dans les années 1950, c’étaient les mots italiens qui remportaient la palme !

Viennent ensuite les termes issus du germanique ancien (13%), puis les dialectes gallo-romans (11,5% des mots étrangers), l’arabe (5%), les langues celtiques (3,8%), l’espagnol (3,7%), le néerlandais (3,6%) suivi de près par l’allemand (3,5%). Nous devons également quelques mots au persan et au sanskrit, aux langues amérindiennes, aux langues d’Asie, slaves, etc.

L’argot doit beaucoup aux langues étrangères également ! Même si les langues régionales nous ont fourni pas mal de structures pour cette langue bizarre, les autres ne sont pas en reste.

J’ai d’ailleurs ainsi appris que nous devons aux Picards les termes « arnaquer », « cafouiller », « pioncer », « roupiller » (clin d’oeil à une amie picarde !), tandis que le poitevin nous a légué « zigouiller » et le provençal « resquiller » !

Évidemment ce document n’a pas pour objectif de lister tous les emprunts faits mais il a l’ambition de nous faire appréhender toute la richesse de notre langue, y compris en acceptant que nous ne connaissons pas l’origine de certains mots, trop déformés au cours du temps ou trop obscurs …

Sans oublier que les mots changent de sens au fil du temps et continuent de dériver … Reste ensuite à savoir si ces modifications sont des modes, ou des inventions faites pour durer !

En bref, même si on ne maîtrise pas le français de l’Académie, nous sommes bien tous polyglottes .. au quotidien !