chercher proust

Premier roman de Michaël Uras, professeur de lettres, Chercher Proust m’a d’abord intrigué par son titre – moi qui suis fascinée par Proust en ce moment – puis par sa quatrième de couverture : l’histoire d’un jeune garçon passionné par cet auteur, tellement passionné qu’il y voue sa vie, au plus profond désespoir de ses parents, dont son père qui tente de l’intéresser à la télévision, et sa mère qui s’inquiète de le voir afficher des posters d’un homme barbu dans sa chambre …
Pourtant ce jeune garçon sait ce qu’il veut.
« Mon adolescence se passa sous la domination proustienne, il m’était donc tout à fait naturel de chercher à en faire un métier. »

Il devient donc chercheur en littérature, malgré l’incongruité de cette vocation dans son milieu où on ne connaît que les chercheurs en médecine, utiles à la société … Embauché par un institut spécialiste de Proust, il nage dans le bonheur pendant quelques années.
Mais il se rend bientôt compte que son amour pour Proust le fait passer à côté de sa propre vie amoureuse. « je comprends maintenant que l’on ne doit pas vivre avec les morts sinon les vivants fuient. »
Ce constat va le pousser à prendre quelques mesures … radicales !

Sous couvert d’un texte assez drôle, l’auteur nous livre une partie de son histoire, celle qui le lie lui-même à Proust depuis le lycée. En imaginant une sorte de dialogue avec Proust, à la manière d’une idole de rock, il nous le rend plus familier, plus proche.

D’habitude, je ne suis pas vraiment partisane des autofictions, souvent prétextes pour les auteurs qui en profitent pour raconter leur vie. Mais ici, dans cette relation littéraire atypique, Uras nous propose un projet un peu différent : peu importe en vérité que ce texte soit tiré de sa propre expérience, ce qui importe c’est qu’il ait réussi à faire vivre son personnage, Bartel, une vie indépendante. Une vie originale qui nous fait voir Proust comme un vieux copain, nous rassure et nous donne envie de rentrer dans son oeuvre …

Et comme objectif de roman, c’est déjà pas mal !