Conseillé par Delphine, Trois ombres est un conte fantastique magnifique, qui traite de la douleur de perdre un enfant.

Joachim et ses parents vivent heureux, ils pique-niquent, ils vont pêcher, ils s’aiment. Joachim est un petit garçon intelligent. Mais un jour, il est réveillé par une appréhension et sur la colline en face de la maison, il voit apparaître trois ombres menaçantes. Bientôt, la famille ne supporte plus cette menace et le père fuit avec son petit garçon, tentant de le dérober à l’inéluctable. Ils s’embarquent dans un voyage extraordinaire, mais inutile ..

A aucun moment la menace n’est vraiment explicite, on ne sait pas exactement ce qu’il se passe. Parfois, les dessins n’ont pas de commentaires. Les textes sont sobres. Et pourtant, en quelques deux cent pages, Sans voyeurisme ni mélodrame, Cyril Pedrosa parvient à nous délivrer son message douloureux avec une efficacité et une beauté qui ne peut que forcer l’admiration. Le crayonné et le noir et blanc rendent la tension et l’horreur du sujet du texte. La violence des coups de crayon se fait l’écho de la violence des sentiments du père, qui est prêt à mourir à la place de son fils.

Malgré tout, Pedrosa ne nous laisse pas sur une note négative. La question est celle de la vie qui continue, malgré le deuil, et sa réponse est magnifique.

Un roman graphique à conseiller, dont on ne peut se lasser.

PS : pour plus de détails sur le pari graphique, lire l’interview de l’auteur

.

Chez Mango !

best of the best