légendes

Les personnages détestés de l’Histoire, on en connait tous quelques-uns : Hitler, Attila, Akhenaton, Cortès … Le plus souvent, la mémoire collective n’en a gardé que le pire, et où on ne sait pas toujours très bien où finit la légende et où commence la vérité. C’est d’autant plus difficile pour les personnages éloignés dans le temps, parfois démolis pour la seule raison que leurs détracteurs furent des poètes connus ou fameux prosateurs … Même pour les plus proches, la fiction a parfois contribué à les noircir : dans l’imaginaire de Dumas, Richelieu est l’Éminence grise par excellence, toujours à manigancer des mauvais coups. L’auteur de génie finit par nous faire oublier que le Cardinal fut un très grand homme politique, qui avait une haute vision de la France monarchique, et que beaucoup de ses actions s’expliquent par cela. Bref Dumas fait du populisme ! Mais on lui pardonne parce qu’il a écrit Les Trois Mousquetaires

C’est donc en cela que cette anthologie des Légendes noires est précieuse : pour certains des personnalités évoquées dans ses pages, elle permet, en une double page seulement, de rétablir des vérités méconnues ou oubliées. Même s’il est certain que pour beaucoup ça ne suffira pas à effacer leurs crimes (comment oublier ceux de Staline ou d’Hitler ?), elle a le mérite de nuancer ce qu’on apprend à l’école.

Et même si elle est a priori plutôt destinée aux enfants et adolescents, toute personne un peu curieuse y trouvera son bonheur !