C’est en faisant un tour dessus que je me suis rendue compte que ce blog était de plus en plus abandonné … Des 4 articles par semaine, rythme que je tiens depuis la création en 2011, je suis passée à 2, puis à 1 par semaine, puis à 1 toutes les deux semaines … Et maintenant, mon dernier article publié date de trois semaines. Pourtant je continue à prendre des notes, à mettre des marque-pages sur les livres que je lis, dans l’objectif de les chroniquer ensuite. Et puis je lis, je lis, encore et toujours. Mais il me manque toujours le temps, celui de m’assoir devant un ordinateur, avec une heure ou deux devant moi pour écrire. Celui de me poser, de réfléchir à un livre. Celui de faire des recherches sur un texte que je viens de terminer. Bref, je cours en tout sens, je m’implique dans plein de choses, et à chaque fois, c’est ce blog qui passe à la trappe. Pourtant j’y tiens encore, je lui suis reconnaissante de ce qu’il m’a apporté et de ce qu’il m’apporte encore. Mais il devient une contrainte, je me force à écrire, et ce n’est pas l’objectif. Alors je me suis dit que j’allais reprendre l’écriture doucement, avec cet article de questionnement … Dois-je continuer ? J’aime écrire, analyser, partager, discuter. C’est une fenêtre de respiration, de découverte pour moi. Donc je dirai oui. Mais différemment.

Tant pis si ce n’est qu’une fois par mois ! Par la même occasion, j’arrête tout ce qui est une contrainte : les défis, les challenges, les objectifs PAL (j’ai d’ailleurs arrêté de compter ma PAL même si je garde la liste …). Je lis ce que je veux, au moment où je le veux, et je retrouve ce plaisir de rebondir d’une lecture à l’autre !

Il y a tellement de lectures que j’aimerais partager avec vous, non pas à la manière d’un critique littéraire (je sais que j’en suis très loin), mais avec un juste milieu entre l’amateurisme et le professionnalisme, entre l’émotion brute d’une lecture et son analyse en mode dissertation. C’est d’ailleurs en écoutant une émission du Masque et la Plume, cet après-midi, que l’envie de cet article est arrivée. En entendant tous ces critiques déblatérer sur Houellebecq, cracher sur Laurent Gaudé, et s’enthousiasmer sur des auteurs qui partagent les mêmes codes culturels qu’eux, j’ai pris conscience de l’importance de nos blogs littéraires. Qu’ils aient de l’influence ou pas, ils sont une porte d’entrée dans la littérature pour beaucoup de gens. Des gens qui entreront en littérature avec des auteurs « populaires » comme Gaudé, ou d’autres auteurs prometteurs, souvent dotés de très belles plumes mais qui ont le malheur (pour les critiques !) d’écrire simplement, et d’être à la portée de tout le monde.

C’est donc en partie pour ça que je vais revenir en force ! Vous parler de tout ça par exemple …

bérénice 34-44 gaudé herbe ê^ionsx€h…^‹‹‹ŠŠŠŠ‹‹‹‹‹‹‹‹ océans

C’est donc reparti pour un tour ! En mode décontracte !

Bonnes lectures et à bientôt !

fete livre