renversement pole

« Le renversement des pôles est un phénomène récurrent au cours duquel le champ magnétique de la Terre s’inverse. Selon certains spécialistes, il faudrait des centaines, voire des milliers d’années pour que le Nord bascule vers le Sud. D’autres affirment que ce changement pourrait intervenir dans un temps très bref, le temps d’une vie humaine. »

Arnaud et Vincent, Virginie et Claire. Deux hommes, deux femmes, deux couples. 3 enfants.

Ils décident de partir en vacances au bord de la mer. Cette semaine va cristalliser toutes les tensions des couples, les disputes s’enchaînent, et on arrive très vite au bord de la rupture.

« L’amour a ceci de commun avec les chambres à air qu’il éclate sans prévenir quand il ne fuit pas sournoisement ».

Voilà l’incipit de ce roman sans aucune originalité, sans style et sans intérêt. Quelle intensité une auteure pense-t-elle mettre dans son texte quand elle décrit par le menu ce que les personnages prennent au restaurant ? Au mieux elle parvient à remplir des pages pour atteindre les 200 réglementaires qui permettront à la maison d’édition de vendre 25 euros ces 200 pages de vide. Alors oui il faut remplir, avec des dialogues si possible, plats et sans surprise, sinon on risquerait de réveiller le lecteur qui ronronne doucement. Pas question de ronronnement de mon côté mais un agacement bien réel face à cette tendance auto-centrée de la littérature française, qui n’est bonne qu’à nous maintenir dans les limites de ce qu’on connaît : des vacances au bord de la mer, de la bouffe, des enfants, des problèmes d’argent. On ne nous demande aucune réflexion, les personnages ne sont absolument pas fouillés et on a presque envie de leur dire que ce qui leur arrive, ils l’ont mérité …

Bref 2h de lecture perdus pour moi, on ne m’y reprendra plus … Je suis, comme un des personnages « usé[e] comme un torchon de fin de banquet » (je vous laisse imaginer le style du roman) …