Comme promis, après les romans adultes, voilà un peu de littérature jeunesse avec livres, bibliothèques et littérature en toile de fonds !

Je m’appelle Livre et je vais vous raconter mon histoire … / John Agard (2015)

je m'appelle livre

« Si quelqu’un dérobe ce livre, qu’il périsse de mort violente. Qu’il soit rôti dans la poêle. Que la fièvre et le haut mal le rongent. Qu’il soit roué et pendu. Amen. » (inscription sur une Bible du XIIe siècle). Héhé.

Entre documentaire et fiction, puisque Livre est le narrateur, qui nous raconte son histoire à la première personne, Je m’appelle Livre … est une plaisante manière pour les enfants, adolescents et adultes de découvrir ou redécouvrir l’histoire du livre. En effet le mode de narration donne une tonalité drôle et intéressante pour raconter l’histoire de Livre, ses joies (l’invention de l’imprimerie), ses drames (les autodafés), et toutes sortes d’anecdotes. Rajoutez à cela de très belles illustrations bleutées, et des citations finement choisies, et nous voilà avec un ouvrage parfait à acheter, offrir, emprunter, bref à partager, pour petits et grands !

Ce que j’ai pu apprécier, c’est le ton finalement assez neutre qui a été choisi : l’auteur, à mon grand soulagement, ne suit pas la veine des détracteurs des livres numériques. Livre lui-même dit : « Quand j’étais tablette d’argile, n’étais-je pas minéral ? Quand j’étais papyrus, n’étais-je pas végétal ? Quand j’étais parchemin, n’étais-je pas animal ? Pourquoi m’inquiéterais-je de devenir digital ? ». L’important est que la qualité du contenu demeure …

« Avant moi, Livre, il y eut la Voix.
Il y a bien longtemps, autour du feu, les humains contaient des histoires. Ils chantaient et dansaient, fêtaient les saisons, et les aïeux transmettaient aux plus jeunes les récits des temps anciens. Tout passait par la voix. Par la mémoire. En fait, j’existais déjà : dans les têtes. Je vivais de bouche à oreille, transmis  » par cœur  » indéfiniment. »

Venez donc remonter le temps avec Livre, vous ne le regretterez pas ! 

***

La guerre des livres / Alain Grousset (2009)


guerre livres

Changement de décor avec ce récit jeunesse autour d’une histoire galactique où les livres vont éviter une guerre.

Lorsque le jeune pilote Shadi s’écrase sur la planète ennemie, il se réfugie dans une bibliothèque et est recueilli par un vieil homme étrange, chargé par l’empereur de veiller sur la mémoire du monde, mais un peu oublié. Jusqu’à ce que la fille de l’empereur se meurt d’un mal mystérieux et que seule une fleur inconnue de tous puisse la sauver … les livres sauront-ils fournir les informations nécessaires ?

C’est ce que je vous laisse découvrir dans ce petit roman très plaisant, qui alterne aventures trépidantes, réflexions et apprentissages, et qui plaira aux enfants et adolescents.

***

Le prisonnier de la bibliothèque / Xavier Armange (2000)

prisonnier bib

Enfin j’en ai profité pour redécouvrir ce petit roman que j’ai lu il y a fort longtemps (et offert à une amie qui n’aimait pas lire, à l’époque !). C’est l’histoire de Victor, un adolescent comme les autres, qui aime sortir avec ses copains, regarder la télévision. Mais qui n’aime pas vraiment les livres. Un samedi, alors qu’il ne sait que faire, il passe devant la bibliothèque et décide de s’y arrêter malgré tout quelques minutes pour lire une bande-dessinée. Caché au milieu des rayonnages et plongé dans sa lecture, il se rend soudainement compte que la bibliothèque est vide de tout lecteur et de tout bibliothécaire : il est enfermé ! Et la bibliothèque ne rouvrira que mardi … (à noter que bien sûr c’est le cauchemar de tout bibliothécaire …)

Commencent alors 48h d’angoisse, angoisse trompée d’abord par la lecture de livres, puis de plus en plus tendue au fur et à mesure où les heures passent, où personne ne semble penser à lui et où ses provisions s’amenuisent. Et puis quand la nuit s’abat sur le bâtiment, Victor commence à entendre toutes sortes de bruits … commence alors une aventure extraordinaire qui va conduire le jeune garçon aux sources de la littérature. 

Voilà un plaisant roman à faire découvrir aux enfants qui aiment ou n’aiment pas les livres …

La conclusion de cet article, c’est qu’au final je préfère les romans jeunesse qu’adultes, quand ils parlent de la littérature et des bibliothèques …