lecomte

« Elles », ce sont les grues blanches que découvre Wilma, 11 ans, dans le magnifique roman de Selma Lagerlof : le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède. Au chaud dans la cabane de son trappeur de père, elle se laisse emporter sur les ailes des grues, comme Nils, et s’imagine les rencontrer pour de vrai. Rêve qui se réalise peu de temps après quand son père lui parle de ces oiseaux qui migrent chaque hiver, pas très loin de leur cabane … La vie de Wilma va en être changée. 

Ce premier roman de Patrick Lecomte nous emmène dans les territoires glacés du Canada et nous fait découvrir, à la suite de Wilma, ces oiseaux fabuleux que l’on tuait pour le plaisir de la chasse avant qu’elle n’intervienne. En vingt ans, elle fait changer les lois, à défaut de changer les mentalités, pour sauver les derniers représentants de l’espèce … En vingt ans elle noue une relation privilégiée avec la chef du groupe le plus près de chez elle, qu’elle a baptisé Akka, comme dans le roman de Lagerlof. Et en vingt ans, elle passe aussi à côté de sa propre vie, laissant partir ceux qui ne comprenaient pas sa passion et voulaient l’enfermer dans une vie domestique insupportable pour l’ancienne sauvageonne.

« Ces idées, elle en avait conscience, étaient nouvelles, donc considérées comme bizarres, voire saugrenues, par beaucoup. La grue blanche ne disposait pas de statut particulier permettant d’engager des actions en sa faveur. Nullement protégée, on pouvait la chasser. Tout restait à faire alors que la situation était critique. »

Mais ce ne sera pas si facile, car au-delà de cette tâche presque impossible, le fait d’être une femme ne va pas l’aider … 

Un petit roman qui ne paie pas de mine – pas extraordinaire en termes d’écriture – mais qui aborde un sujet intéressant : la protection des oiseaux dans l’entre-deux-guerres et la prise de conscience de la nécessité de protéger certaines espèces. Ce grand oiseau d’Amérique du Nord a en effet failli disparaître (21 seulement en 1941, comme le dit le roman) : aujourd’hui il y a plus de 300 individus en liberté, et c’est une espèce presque sauvée grâce à plusieurs programmes américains, à la reproduction en captivité, et à l’aide à la migration. Néanmoins rien n’est encore définitif …

En bref un roman qui a l’avantage d’aborder un aspect assez méconnu, qui est plutôt bien traité et donne envie de voler aux côtés de ces grues blanches magnifiques … 

grues