le-bibliomancien

Isaac Vaino est un bibliothécaire … d’un genre un peu particulier ! Pour commencer, il a une araignée-flamme, qui s’embrase quand elle sent un danger. Mignon mais peu commun. Ensuite, il peut faire sortir n’importe quel objet d’un livre, en plongeant simplement la main dedans. Encore moins commun. Et puis il a une fâcheuse tendance à attirer les vampires et autres trucs un peu louches. Bref, Isaac Vaino n’est pas que bibliothécaire, il est aussi et surtout Bibliomancien ! 

Bibliomancien mis sur la touche il y a quelques années, pour une raison que l’on ignore, il reprend rapidement du service le jour où des vampires débarquent, faisant exploser sa bibliothèque. De simple catalogueur il redevient donc agent de terrain, enquêtant sur divers phénomènes étranges : des vampires persécutés, des robots devenus incontrolables, des Gardiens assassinés, et surtout le chef des Bibliomanciens, Johannes Gutenberg, qui a disparu …

A partir là, nous voilà entraînés dans une folle course poursuite faite de magie, de littérature, de morts-vivants et d’humour ! 

« J’ai claqué le livre et clamé : « Et voilà pourquoi on ne devrait jamais virer le bibliothécaire de l’enquête !
– Tu recommences.
– Quoi ?
– À te la raconter. »

Si on peut reprocher au personnage de tirer surtout des pistolets lasers et autres armes, des bouquins de SF qu’il affectionne (NB : moi perso j’aurais récupérer la baguette d’Harry Potter, ou le tapis volant d’Aladdin … :)), on se prend rapidement au jeu : j’ai apprécié les multiples références littéraires, et un héros au final peu banal, qui ne se prend pas au sérieux. L’univers magique est cohérent, bien construit, et l’écriture agréable. 

Bref un bon roman, que l’on dévore et qui pourra ravir les fans de Jasper Fforde, mais qui seraient plus orientés science-fiction ! Premier tome d’une trilogie (déjà parue aux Etats-Unis), j’en attends la suite avec curiosité …