rupi kaur

C’est assez rare pour que je le signale : aujourd’hui je vous parle de poésie ! et contemporaine en plus ! lait et miel (milk and honey en version original) est un recueil de poèmes écrit par Rupi Kaur, une jeune canadienne d’origine indienne, qui s’exprime sur ses expériences personnelles mais aussi au nom de toutes les femmes.

voici le voyage d’une
survie grâce à la poésie
voici mes larmes, ma sueur et mon sang
de vingt et un ans
voici mon cœur
dans tes mains
voici la blessure
l’amour
la rupture
la guérison

– rupi kaur –

Le recueil est divisé en 4 parties : souffrir, aimer, rompre et guérir. Elle couvre ainsi le champ de l’expérience amoureuse, sous toutes ses phases. Et elle le fait magnifiquement. Par petites touches, des vers libres, courts, percutants, elle évoque le viol, l’inceste, la sexualité mais aussi le romantisme, la séparation et comment on s’en remet. Chacun de ses poèmes, agrémenté de dessins de sa main, touche en plein cœur.

rupi

rupi 2.jpg

Outre-Atlantique, ce recueil est un gros succès d’édition (1 million d’exemplaires !) dû au scandale qu’a suscité la jeune femme en publiant des photos de sang menstruel sur Instagram, un sujet qu’elle considère le plus naturel du monde et qui pourtant est tabou.

Je ne peux que saluer la justesse de ses textes mais aussi et surtout par ses revendications féministes qu’elle exprime par des mots plus poétiques que ce qu’on a pu voir sur les réseaux sociaux ces derniers temps.

Issue d’une famille indienne très traditionnelle, elle a l’expérience d’un milieu machiste qui rabaisse sans cesse la femme. Parfait syncrétisme du monde d’aujourd’hui, entre culture traditionnelle et lectrice fervente d’Harry Potter, elle a su s’adresser aux femmes de sa génération qui subissent violences, abus et intolérances. Ou plus simplement qui ne se remettent pas d’une rupture. 

« quand tu es brisée / et qu’il t’a quittée / ne te demande pas / si tu étais / assez / le problème c’est / que tu étais tellement / qu’il n’était pas capable de le porter »

Alors bien sûr les critiques ont pointé la facilité de certaines formulations, le côté « développement personnel » de certaines phrases, la brièveté de certains textes, le côté simpliste de ces poèmes. Mais qui peut se targuer d’avoir un recul sur ce que sera la poésie du XXIe siècle ? Si ce n’est pas le recueil du siècle, c’est le premier à connaître un tel succès et à inciter les lecteurs à renouer avec la poésie, branche littéraire malheureusement peu représentée dans la littérature aujourd’hui.

Merci aux éditions Charleston d’avoir permis au public français de lire ces textes !