Danser-une-philosophie

 

« Pourquoi une personne danse-t-elle ? Parce qu’elle se sent vivante et joyeuse ; ou pour le bien-être que cela lui procure. Tantôt la joie engendre la danse, tantôt la danse engendre du plaisir. Le plaisir et la joie se cultivent et s’expriment en dansant. »

Moi qui n’y connais rien à la danse, j’ai découvert avec plaisir cette réflexion très accessible sur les motivations des danseurs, ce qu’ils ressentent, ce qu’ils pensent, ce que la danse apporte, etc.

Julia Beauquel enseigne la philosophie en école d’art, et est critique d’art contemporain, elle connaît donc bien toutes les formes de danse, du ballet classique et contemporain aux danses thérapie, tous ces mouvements qui apportent joie, liberté et légèreté. Sa langue poétique nous fait entrer dans la magie de ces mouvements, et dans la beauté de cet art trop méconnu.

De la danse comme manière de goûter l’instant, comme échappatoire dans une prison, comme moyen de faire art, à la danse comme souffrance, comme don de soi, Julia Beauquel n’évite aucun sujet tabou, aucun aspect positif ou négatif de cet art. Elle en célèbre la beauté sans nier les sacrifices qu’il requiert, elle met en exergue ses vertus sans oublier les efforts (patience, humilité, rigueur, courage) qu’il exige.

Elle montre enfin qu’il ne s’agit pas seulement d’enchaîner de beaux mouvements mais de dire quelque chose, de montrer qu’on est vivant.

Un texte passionnant et poétique, à découvrir pour ceux qui s’intéressent à la danse, ou veulent la découvrir par un biais philosophique original.