journée

Exclusivité livre audio : Audible (application d’Amazon)

Paul et sa femme Mia sont en route pour leur cottage au bord du lac Erié, en partance pour un « week-end extraordinaire ». Avec deux enfants et un travail prenant, ce n’est pas tous les jours qu’ils peuvent s’octroyer du temps en amoureux et Paul entend bien que ces journées soient parfaites. Ce dernier se fait donc le narrateur de leur déroulement, heure par heure …

Apparemment le couple a tout pour être heureux : ils sont amoureux, ont deux enfants, une maison et un pied-à-terre pour les vacances ou les week-ends, ils ne manquent de rien. Enfin c’est le tableau que brosse Paul. Mais petit à petit, on prend conscience qu’il y a quelque chose qui ne colle pas, une sensation dérangeante, des phrases qui sonnent étrangement. Au départ on peut penser que Paul est « juste » un macho, qui ne veut pas que sa femme travaille, un mec guindé qui veut que tout soit cadré et parfait. A travers ses yeux, on entre dans son jeu. Mais Mia se met à agir bizarrement sur la route, et on commence à se dire que tout n’est pas si simple. Et on comprend que l’on assiste à la mise à mort d’un mariage.

Ce roman est intéressant en soi : la narration par un psychopathe lui-même brouille les pistes et égare le lecteur. Le récit se structure lentement au fur et à mesure que l’on a un tableau de plus en plus complet de la vie de Paul et Mia. Mais son souci principal est qu’il est beaucoup beaucoup beaucoup trop long, ce qui est particulièrement perceptible avec un livre audio : les huit premières heures d’écoute, il ne se passe strictement rien, les descriptions d’une vie monotone s’accumulent, jusqu’à la liste de courses à leur arrivée au cottage. Les trois dernières heures sont un peu plus fournies en action, mais le temps d’y arriver, j’avais perdu tout intérêt pour le dénouement, qui a mis aussi un temps infini à venir, et qui m’a d’ailleurs laissée sur ma faim.

Bref, l’idée du roman n’est pas mal, mais la construction aurait gagné à être plus resserrée, plus efficace.