voyageurs.jpg

La semaine dernière, se tenait le festival Étonnants voyageurs à Saint-Malo. C’est maintenant la troisième année que je me rends à ce festival du livre et du film de voyage, et je ne regrette jamais mon déplacement ! Cette année, l’affiche était particulièrement magnifique, et le contenu des trois jours n’en était pas moins passionnant !

3 jours de conférences, de films, de rencontres avec des auteurs, des cinéastes, des acteurs de la culture. 3 jours aussi de queues interminables mais qui en valent la peine. 3 jours de crêpes également, et surtout 3 jours d’air marin et de couchers de soleil sublimes sur la ville de Saint-Malo. Une expérience incroyable donc, dont je voulais vous dire quelques mots !

20180520_205639

Quelques moments marquants : 

  • L’enregistrement de l’émission de France Culture « Le temps des écrivains » avec Dany Laferrière et Armistead Maupin, animée par Christophe Ono-Dit-Biot qui a eu fort à faire pour recadrer ces deux lurons très drôles. J’ai apprécié surtout les échanges entre les deux auteurs, qui manquent parfois dans certains débats. En tout cas, même si je n’aime pas ce qu’Armistead Maupin écrit, c’est un personnage à rencontrer !

20180519_153412

  • Une conférence autour des villes dans la fantasy et la science-fiction avec Benoît Peeters, Alain Damasio, Pierre Bordage et Gérard Mordillat, animée par Pierre Krause de Babelio

Entre symbole de la société de contrôle (Damasio) et espace vertigineux à explorer (Bordage), la ville est extrêmement présente dans la science-fiction. Cette conférence a donné lieu à des échanges très intéressants sur la SF comme moyen de parler du présent, et la nécessité donc de ne pas catégoriser les livres.

20180519_170919

  • Une conférence sur la solitude du voyageur avec François Garde (romancier et haut-fonctionnaire), Lionel Daudet (alpiniste écrivain) et Malachy Tallack (romancier, auteur-compositeur)

Ce sujet est passionnant : ils ont évoqué tour à tour la solitude qui peut nous prendre au milieu d’une grande ville, la solitude de la lecture et de l’écriture, la solitude de l’aventurier qui se trouve dans une mauvaise passe … Pour F. Garde, « la solitude n’est pas la liberté car nous sommes des animaux sociaux. »

20180520_164221

  • Des films passionnants : 
    • Défi Baïkal, réalisé par Olivier Weber, ou la traversée du lac Baïkal par des voyageurs malvoyants ou malentendants. Mon coup de cœur.baikal.jpg
      • Sherlock Holmes contre Conan Doyle, d’Emmanuelle Noblécourt, qui retrace avec brio les relations entre le célèbre détective et son auteur.
      • Tibet, le chemin des vents, d’Hamid Sardar, qui raconte la marche d’une nonne cherchant le sens de sa vie et de la vie en général, dans les montagnes tibétaines.
      • et d’autres moins bien …
      • et tant d’autres bien que nous n’avons pas pu voir faute de temps ! (dur de faire des choix…)

Mais ce fut encore une belle année d’aventures, qui nous a fait réfléchir, rencontrer et rêver, bref nous ouvrir sur le monde …