lapin

Et voilà comment dans un même article, quatre personnages si différents peuvent se rencontrer ! Ces quatre essais ou biographies, lus récemment, m’ont intéressée et c’est pourquoi vous les retrouvez dans cet article de rattrapage, pèle-mêle ! 

Charlie Chaplin / Peter Ackroyd (2014)

chaplin

J’ai découvert Peter Ackroyd à travers cette biographie d’un illustre inconnu, Charlie Chaplin. Illustre car tout le monde a déjà entendu son nom une fois, inconnu car je ne connaissais absolument pas son histoire. Et je n’ai pas été déçue … j’ai fait la connaissance d’un enfant qui a souffert et d’un homme qui s’est blindé contre le reste du monde, tout en gardant l’apparence joviale d’une joyeux vagabond, pourtant en réalité colérique, séducteur et ambitieux. Peter Ackroyd nous dresse le portrait sans concession d’un génie du cinéma, sans réelle humanité. Un témoignage pourtant passionnant qui nous plonge dans les arcanes des débuts du cinéma auprès de ce grand, qui a inventé bien des techniques encore utilisées aujourd’hui.

***

Les soeurs Brontë / Stéphane Labbe (2016)

CVT_Les-soeurs-Bront-a-20-ans_9580

Cette collection chez Au Diable Vauvert m’a longtemps intriguée, et j’ai décidé de sauter le pas avec celles qui sont parmi mes écrivains préférés : les sœurs Brontë. Pourtant, si je n’ai pas été déçue par l’écriture ou la manière de traiter leur histoire, j’ai été surprise de constater que ce n’est qu’une biographie somme toute assez banale : avec ces « à 20 ans » je pensais découvrir leur histoire sous un autre angle mais ça n’a pas été le cas. Néanmoins ce fut une plaisante lecture, on a toujours à apprendre sur des génies littéraires !

***

J’ai écrit le rôle de ta vie / Marcel Pagnol (2015)

pagnol

Voilà un texte qui détient une palme : je l’ai lu il y a trois ans, et je voulais le chroniquer mais il s’est petit à petit retrouvé en bas de ma pile … Il a fallu un projet de déménagement pour que je me décide à le sortir et à vous en parler, quoique plus brièvement que ce que j’aurais voulu.

Ce recueil, édité par Robert Laffont, est un trésor : avec Nicolas Pagnol, l’éditeur y a regroupé les lettres les plus intéressantes de la correspondance de Marcel le grand auteur du Sud, avec qui j’ai appris à apprécier ma région sous sa plume magnifique tout en riant de sa verve. On y découvre un Pagnol affairé, qui jongle avec des films, des romans, des pièces de théâtre. On y découvre un Pagnol qui échange avec les plus grands acteurs de son temps, Fernandel, Raimu, et tant d’autres, des musiciens, des scénaristes, des réalisateurs. Par ces échanges il nous révèle les arcanes du monde du théâtre et du cinéma, certaines compromissions mêmes, jusqu’à ses supplications quand il tente de fléchir des acteurs pour jouer dans ses œuvres ! Soigneusement mises en contexte et commentées, les lettres sont accompagnées des photos de leurs manuscrits originaux qui nous font découvrir la fine écriture de Pagnol et ses ratures qui les rendent si vivantes.

Bref un trésor pour les curieux de théâtre, de cinéma ou de Pagnol !

***

Lapsus Clavis / Terry Pratchett (2014)

pratchett

Pour conclure, un recueil de textes assez particulier, qui a été publié après la mort de Terry Pratchett – mon dieu … – en 2015. Il s’articule entre 3 parties qui constituent l’être même de cet écrivain hors normes :

  • Un scribouillard importun :
    Des libraires, des dragons, des courriers de fans, des sandwiches, des instruments de travail, des accès de colère et de tout ce qui tourne autour de la profession d’écrivain.
  • Un idiot et un rêveur :
    Les années scolaires, les croûtes aux genoux, les premiers boulots, l’encens, les robots de Noël, les livres bien-aimés et autres réflexions hors service.
  • Jours de colère :
    De la maladie d’Alzheimer, des orangs outans, des campagnes, des controverses, des fins dans la dignité, et des efforts pour apporter quelques améliorations dans beaucoup de domaines.

Ces textes sont tour à tour drôles et tragiques mais tous terriblement justes … Articles de presse, lettres, discours, les formes variées rendent compte de sa verve orale aussi bien qu’écrite, de son mépris des convenances et surtout de son autodérision, même dans la maladie …

A tous ceux qui le connaissent, mais aussi à ceux qui veulent le découvrir : un texte incontournable !