lapin

La fin de l’année approchant, je me suis fixée comme  objectif de chroniquer tous les livres qui trainaient depuis un moment sur mon bureau … Pour la plupart je les ai mis de côté car j’avais vraiment envie d’en parler ici. Certains se sont fait finalement expulsés de la pile car le temps passant je n’avais plus le même regard dessus. D’autres sont restés. Les trois essais ci-dessous en font partie ! Très différents mais très intéressants, je ne pouvais pas ne pas vous les présenter !

Le monde d’hiver / Stefan Zweig (1941)

zweig

Cet essai de Stefan Zweig m’a donné du fil à retordre ! il errait depuis des années dans ma bibliothèque sans que j’arrive à me décider à le lire … Et puis avec mes bonnes résolutions de 2018, j’ai décidé de le lire petit bout par petit bout, quelques pages chaque jour. Et très vite je me suis laissée emporter par la plume d’un de mes écrivains préférés !

Rédigé en 1941 alors que l’écrivain s’est réfugié au Brésil, Le Monde d’hier se veut la mise en relief de la rupture survenant dans l’histoire européenne. Zweig se fait le chantre d’un monde disparu, dont il est profondément nostalgique et qui a été détruit par le bruit de bottes sur les pavés allemands, italiens, espagnols … Il évoque avec bonheur sa vie d’avant 1914, la soif de savoir des jeunes, ses rencontres avec ceux qui ont marqué sa vie, Rilke, Romain Rolland, Valéry ou Freud. Il décrit le « suicide de l’Europe » qui le poussera lui-même au suicide, peu de temps après …

Testament intellectuel incroyable, le texte se lit comme un roman et nous fait vivre dans la même anxiété que lui, la fin d’un monde …

***

Les livres prennent soin de nous / Régine Detambel (2015)

détambel

« Par le rythme et la musicalité de leurs phrases, l’ordre de leur syntaxe, le toucher sensuel de leur papier, les livres nous soignent et nous apaisent. Au fil de l’enveloppant mouvement de l’écriture et de la lecture se dispense en effet un sens toujours renouvelé capable de nous arracher à nous-mêmes et à nos souffrances. Tandis que fleurissent les salons de “développement personnel” et les premières thèses de médecine sur le pouvoir des livres, Régine Detambel, écrivain et kinésithérapeute de formation, se donne ici pour tâche de montrer que la littérature en tant que “remède” doit se défier tout autant du pouvoir médical que des lieux communs du bien-être de masse. « 

La quatrième de couverture de cet ouvrage dit beaucoup : la bibliothérapie est à la mode. Pourtant je n’ai pas vu dans ce texte un énième ouvrage de développement personnel destiné à montrer seulement les bienfaits de la littérature, mais des exemples concrets qui remontent aux sources mêmes de cet art. De tout temps la littérature a servi à guérir, que ce soit en écrivant ou en lisant. Régine Detambel explique l’historique de cette prise de conscience tout en analysant les pratiques actuelles. Si je n’ai pas toujours été d’accord avec elle, en particulier sur sa critique de la lecture sur écran ou sur liseuse, j’y ai des exemples inspirant et nombre d’anecdotes intéressantes sur les écrivains.

Un texte incontournable donc pour tous les amoureux de la littérature ! 

***

Les insurgés de la pauvreté / André Bonet et Michel Bolasell (2016)

insurgés

Enfin, je termine par un essai que j’ai reçu en service de presse il y a longtemps maintenant .. mais mieux vaut tard que jamais ! Par ailleurs je ne regrette pas de l’avoir lu car j’y ai appris beaucoup de choses.

Cet ouvrage est divisé en une trentaine de courts chapitres, mini-biographies de figures importants de l’humanité, qui ont œuvré contre la pauvreté grandissante, quelle que soit l’époque : François d’Assise côtoie Muhammad Yunus, Bill Gates ou Coluche, créant ainsi une chaîne de fraternité à travers les siècles. Hommes et femmes, croyants ou incroyants, connus ou méconnus, issus de différents milieux et des cinq continents : on ne peut que gagner à mieux les connaître, car ils furent des modèles par leurs vies et leurs actions. Un seul regret : la prédominance des religieux dans cette liste, qui laisse parfois penser qu’eux seuls ont œuvré dans ce domaine …

Un ouvrage en tout cas passionnant, à lire et à relire !