Bon d’accord la photo est floue, mais malheureusement c’est la seule que j’ai de cette fabuleuse rencontre avec Olivier Norek, dont le roman Entre deux mondes avait été mon premier coup de cœur 2018 ! Il était donc parfait que l’année se termine avec une rencontre avec cet auteur, à l’occasion de la sortie poche du roman, et ce grâce aux éditions Pocket qui m’ont gentiment invitées (par l’intermédiaire d’une amie prodigieuse).Pour rappel, ce thriller se situe au cœur de la jungle de Calais : le policier Bastien y côtoie le Syrien Adam qui recherche désespérément sa femme et sa fille, tandis qu’un mystérieux enfant, Kilani, erre dans le camp, seul. Ces trois destins sont douloureusement touchés par la tragédie qu’est la fuite de son pays et les horreurs que cela engendre.

J’ai donc eu le plaisir d’assister à cette rencontre et de découvrir un homme charmant derrière cette plume que j’avais déjà pu apprécier. Lieutenant de police en disponibilité (pour se consacrer à l’écriture), Olivier Norek utilise ses années d’expérience pour écrire des polars qui parlent de sujets qui le touchent et l’inspirent, par ce biais ludique qu’est le roman. Pour cette œuvre, il a passé du temps dans la jungle, avec les policiers, avec les CRS mais aussi avec les habitants. D’où la finesse d’analyse psychologique de ses « personnages » grâce auxquels nous faisons une véritable expérience empathique, loin du pathos romanesque, au plus près de la vérité.

Après avoir parlé de son œuvre, il a évoqué ses livres préférés, parmi lesquels L’Histoire sans fin de Michael Ende (ouiiiiiiii), ou encore L’attrape-coeur de Salinger, deux textes pourtant fondamentalement différents mais qui démontrent une véritable curiosité littéraire. Parmi ses héros, il a d’ailleurs cité sans hésiter Batman aux côtés d’Agatha Christie !

Enfin il a terminé en nous annonçant deux bonnes nouvelles : l’adaptation du roman au cinéma en 2019; et surtout la sortie d’un nouveau roman vraisemblablement dans l’année !

Nous sommes donc en attente Monsieur Norek (sans pression aucune) ! Et au plaisir de se croiser peut-être Quais du Polar à Lyon 😉