Totoro écoutant un livre audio face au Mont Ararat.

Régulièrement, il faut que je me reprenne en main pour vous parler de mes dernières lectures audio ! En effet elles m’accompagnent au quotidien, à vélo, pendant les repas ou quand je fais le ménage chez moi ;-). Elles rendent certains moment moins pénibles aussi ! Voici donc mes trois dernières lectures, très différentes dans leurs formes et leurs contenus.

Voilà mon dernier challenge en date : écouter Le seigneur des anneaux de Tolkien dans la nouvelle traduction qui a été publiée ces dernières années. Plus de 60h d’écoute, qui m’ont occupée pendant 2 mois environ. Mais autant vous le dire de suite : portée par la voix experte de Thierry Janssen, je ne les ai pas vues passer ! Il m’a fait redécouvrir cette œuvre, lue pendant mon adolescence, avec brio et génie, en empruntant les voix des personnages, en les faisant vivre et en leur donnant du caractère. La plume de Tolkien a fait le reste : je me souvenais de longues descriptions mais que nenni ! La poésie nous emporte de suite, et les aventures se succèdent sans temps mort. J’ai refait connaissance avec des passages non adaptés au cinéma, comme Tom Bombadil ou la dernière partie autour du Comté. Enfin je n’ai rien à redire sur la traduction : les changements de nom ne m’ont pas gênée, et j’ai trouvé que les niveaux de langage des personnages étaient mieux respectés. Bref une splendide redécouverte que je vous invite à faire également !

Lu par : Dominique Pinon, Jean-Claude Donda, Guillaume Briat, Bernard Alane, Féodor Atkine, Emmanuel Curtil Durée : 1 h et 20 min

Petite parenthèse d’humour avec ces deux courtes adaptations d’Astérix, qui m’ont permis de découvrir la BD audio ! Et autant vous dire que ça fonctionne bien ! Les différentes voix nous permettent de bien identifier les personnages, et les divers sons utilisés nous plongent dans l’action avec efficacité, comme si nous avions les BD devant les yeux ! mais je soupçonne que cela fonctionne surtout avec des œuvres que l’on connait par cœur … A l’occasion j’aimerais essayer de découvrir une BD audio que je ne connais pas du tout ! 🙂 Ce fut en tout cas quelques heures d’écoute qui m’ont redonné le sourire !

Enfin, dans un style complètement différent, une petite heure d’écoute autour du féministe, par la grande écrivaine américaine C. N. Adichie : lue par Annie Milon, sa lettre à son amie Ijeawele prend la forme d’un véritable manifeste d’éducation féministe, destinée à sa petite fille qui vient de naître. Elle y reprend ce qui fait les bases pour moi, non pas d’une éducation féministe mais d’une éducation normale, où les filles sont autant considérées que les garçons, où l’on évite le rose, les clichés, les surnoms type « princesse » ou compagnie. Au-delà de ces « détails », elle livre une véritable réflexion sur ce que doit être l’éducation pour tous. Une belle découverte à écouter et réécouter.