Recherche

Le Blog des Livres qui Rêvent …

Catégorie

Coup de coeur

Parchemins d’ailleurs / Pascal Mannaerts (2017)

parchemins

Pascal Mannaerts est un photographe belge qui a arpenté le monde, pendant une quinzaine d’années, appareil photo en bandoulière. Il a publié ses photos dans de nombreuses revues comme Géo, National Geographic ou le Guide du Routard. Elles sont regroupées ici dans ce magnifique livre publié aux éditions Hachette.

« Respect, authenticité et humilité sont les maîtres mots » de toutes les rencontres qu’il a pu faire, au cours de ces instants qu’il a réussi à saisir d’une main de maître.

« Où que je sois, ce que j’aime par-dessus tout traduire en images, c’est ce face-à-face, sans cesse renouvelé, avec les gens que je rencontre, essayant de capter leur beauté, leurs différences et ce qu’ils ont d’universel. » Lire la suite

Tours et détours de la vilaine fille / Mario Vargas Llosa / 2006

llosa

Tours et détours de la vilaine fille porte bien son titre ! Tours et détours de deux héros, pendant 40 ans, de Lima à Paris.

Dans ce roman très inhabituel, Mario Vargas Llosa – Prix Nobel de Littérature 2010 – nous fait en effet voyager dans le monde entier : de l’Amérique latine – le Pérou – à l’Europe – la France, entre autres, et Paris ! – en passant par l’Asie, nous marchons dans les pas de Ricardo, obnubilé par une « vilaine fille » qu’il a rencontré à 15 ans à Lima, dans les années 50. Lire la suite

Mercy Mary Patty / Lola Lafon (2017)

lafon

En 1974, Patricia Hearst – riche héritière d’un magnat de la presse – est enlevée par un groupuscule communiste révolutionnaire, la SLA (ALS, Armée de libération symbionaise Après quelques mois passés en leur compagnie, Patricia – Patty – finit par épouser leur cause. L’Amérique entière se scandalise, Patty devient le symbole d’une jeunesse qui étouffe sous les dictats de l’establishment. Elle finit par être arrêtée, après des mois de cavale et plusieurs hold-ups aux côtés de ses compagnons. Commence alors le procès, non pas de ses actes mais de ses pensées : a-t-elle subi un lavage de cerveau ? ou est-ce une véritable conversion d’une jeune femme qui prend soudainement conscience de l’injustice du monde dans lequel elle vit ?

Pour trancher cette question, Lola Lafon met en scène trois femmes, à des époques diverses, qui étudieront ce fait divers célèbre. Alors Patty, victime ou coupable ?

« Est-elle poursuivie et condamnée pour ce qu’elle a fait ou ce qu’elle est devenue ? » Lire la suite

Où je raconte comment la valise Audible m’a accompagnée tout l’été !

valise

Cet été, j’ai eu la chance de nouer un partenariat avec Audible, l’appli de livres audio d’Amazon pour choisir plusieurs livres qui m’accompagneraient pendant les vacances !

Après moults hésitations, j’ai choisi :

  • Quatre filles et un jean : le premier été de Ann Brashares, lu par Anne Jolivet et 10 comédiens
  • Nympheas noirs de Michel Bussi lu par Colette Sodoyez
  • Et si on arrêtait de se mentir d’Erwann Menthéour lu par Ali Guentas
  • Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne

Au final, je n’ai écouté « que » les trois premiers, soit 25h d’écoute ! Et ce fut de belles découvertes, dont je voulais vous parler …  Lire la suite

Les portes et les sons qu’elles font / Jean-François Dion (2016)

portes dion

« On m’a volé ma vie en me prenant la leur. Je me suis emmuré, j’ai fui, j’ai disparu, j’ai été seul. J’ai écouté passer le temps, qui ne fait pas tant de bruit. Les portes s’ouvrent et se referment. Devant moi. Derrière moi.
Elles étouffent et gueulent des sons. »

Les portes et les sons qu’elles font. Quel drôle de titre pour un roman, me direz-vous ? Et pourtant, une fois ce livre refermé, je l’ai trouvé parfaitement approprié.

Lire la suite

Cet été, rigolez ! 3 auteurs à ne pas manquer 3/3

été

L’été c’est le moment où on en profite pour des lectures différentes … en l’occurrence je m’étais gardée quelques « bonbons » que je pourrais savourer avec délectation en voyageant … et c’était un bon choix, qui me donne envie de vous en parler rapidement maintenant !

Le théorème du homard + La théorie de la cigogne / Graeme Simsion

Don Tillman, professeur de génétique, a décidé qu’à 40 ans, il était temps de rencontrer une femme !

« J’ai trente-neuf ans, je suis grand, en bonne santé et intelligent, j’occupe une position sociale relativement élevée et je touche un salaire supérieur à la moyenne en tant que professeur associé. En toute logique, un grand nombre de femmes devraient me trouver attirant. Dans le règne animal, je n’aurais pas de difficulté à me reproduire. »

Sauf que Don n’est pas tout à faire comme les autres … inapte à vivre en société, il régit sa vie minute par minute, optimisant chaque action et dérogeant rarement à ses habitudes, jusqu’à avoir planifier les mêmes repas chaque semaine. Aidé de son ami Gene, il élabore un questionnaire extrêmement détaillé à soumettre aux postulantes de « l’Operation Epouse ». Tout échoue jusqu’à ce que débarque Rosie, jeune étudiante spontanée, tout le contraire de Don … Tout n’est pas rationalisable dans la vie, et l’amour moins que le reste ! 

J’admire la dextérité de Graeme Simsion à se mettre dans la peau de son personnage, dans son cerveau même, à qui échappe les milliers de conventions sociales que l’on intègre au quotidien sans s’en rendre compte … Les situations que cela induit sont toutes plus croustillantes les unes que les autres, à partir du fameux Incident de la Veste, qui pousse Don (champion d’aïkido) à démolir un videur de restaurant, et qui inaugure sa relation avec Rosie !

Hilarant d’un bout à l’autre, intelligent et fin, le roman questionne les relations sociales, ce que l’on peut accepter ou pas … et nous fait nous attacher à cet asocial, que l’on excuse toujours !

Et découvrez la suite des aventures de Don et Rosie dans Le théorème de la cigogne, comment devenir un père idéal ! 

cigogne

Cet été, rigolez ! 3 auteurs à ne pas manquer … 2/3

été

L’été c’est le moment où on en profite pour des lectures différentes … en l’occurrence je m’étais gardée quelques « bonbons » que je pourrais savourer avec délectation en voyageant … et c’était un bon choix, qui me donne envie de vous en parler rapidement maintenant !

Le mystère Sherlock / J. M. Erre

sherlock

« En ce joli mois de mai, la neige était tombée dru juste pour énerver le réchauffement climatique »… Lire la suite

Cet été, rigolez ! 3 auteurs à ne pas manquer … 1/3

été

L’été c’est le moment où on en profite pour des lectures différentes … en l’occurrence je m’étais gardée quelques « bonbons » que je pourrais savourer avec délectation en voyageant … et c’était un bon choix, qui me donne envie de vous en parler rapidement maintenant !

La malédiction des pharaons / Elizabeth Peters (1981)

pharaons

Ce roman est le deuxième tome de la série consacrée aux aventures d’Amelia Peabody, égyptologue passionnée de la fin du XIXe siècle. Dans le premier, elle y rencontrait son mari et résolvait une énigme policière. Désormais mère d’un petit Ramsès, cela ne l’empêche pas de se rendre en Egypte avec son époux bourru et de reprendre des fouilles interrompues par la mort d’un archéologue. Sauf que très vite, les morts se multiplient et que la rumeur d’une malédiction se répand …

Énigme policière + personnages décapants + Egypte passionnante + humour = un très bon roman, dans la lignée du premier (et des suivants apparemment, vu l’avis enthousiaste de deux amies passionnées par l’Egypte !), qui vous fera sourire (et même rire !) du bout en bout, tout en apprenant plus sur cette civilisation.

« Les événements que je vais vous relater commencèrent par un après-midi de décembre, jour où j’avais convié Lady Harold Carrington et certaines de ses amies à prendre le thé.
Ne vous laissez pas abuser, aimable lecteur, par cette déclaration liminaire. Elle est exacte, certes (comme le sont toutes mes déclarations), mais si vous nourrissez l’espoir de lire un récit de simplicité pastorale, agrémenté de commérages sur la haute société du comté, vous serez cruellement déçu. La paix bucolique n’est point mon élément, et l’organisation de goûters n’est en aucun cas ma distraction favorite. Pour tout dire, je préférerais être pourchassée dans le désert par une bande de derviches sauvages armés de lances et assoiffés de sang. […] Remarquez, Emerson a déclaré un jour que si je devais réellement rencontrer une bande de derviches, même les plus pacifiques d’entre eux seraient enclins à me massacrer au bout de cinq minutes, excédés par mes incessantes récriminations. 
Pour Emerson, il s’agit là d’une remarque spirituelle. »

Manderley for ever / Tatiana de Rosnay (2015)

manderley for ever

« Je l’ai décrite comme si je la filmais, caméra à l’épaule, afin que mes lecteurs comprennent d’emblée qui elle était. J’ai décrypté ses livres, sa voix, son regard, sa façon de marcher, son rire. J’ai écouté ses enfants, ses petits-enfants. Autour des maisons qu’elle aimait avec passion, j’ai dressé le portrait d’une écrivaine atypique et envoûtante, méprisée des critiques parce qu’elle vendait des millions de livres. Son univers macabre et fascinant a engendré une œuvre complexe, étonnamment noire, à l’opposé de l’étiquette « eau de rose » qui lui fut si injustement attribuée.
Ce livre se lit comme un roman, mais je n’ai rien inventé. Tout y est vrai.
C’est le roman d’une vie. «  Tatiana de Rosnay Lire la suite

Watership down / Richard Adams (1972)

watershipdown.jpg

Il y a une quinzaine d’années maintenant, j’ai lu un roman qui s’intitulait « les Garennes de Watership down ». On y découvrait Cinquin, Noisette et autre lapins mignons à qui il arrivait plein d’aventures. Voilà ce que j’en avais retenu jusque-là, ainsi que le souvenir d’avoir passé un bon moment. Or voici qu’en 2016, la maison d’édition Monsieur Toussaint Louverture décide de publier une nouvelle traduction de ce classique de Richard Adams, publié en 1972 (écoulé à 50 millions d’exemplaires dans le monde depuis). Exit les noms gnangnan, voilà Hazel, Fyveer et autres lapins aux noms glorieux. Exit la couverture gnangnan avec les petits lapins dans la prairie : ici les couleurs sont sombres, le grand lapin inquiétant …

Pour autant, vous me direz : mais le texte est le même ? Oui bien sûr, mais pour le coup, c’est moi qui ait changé … Et là où je n’ai vu qu’un roman d’aventures il y a 15 ans, j’y ai vu beaucoup plus cette fois-ci …

Lire la suite

Songe à la douceur / Clémentine Beauvais (2016)

douceur

Les coups de cœur sont souvent inattendus … et celui-ci n’échappa pas à cette règle ! J’avais adoré Les Petites reines, précédent roman de cet auteur, et j’avais été assez tentée par ce nouvel opus, mais sans oser franchir le pas. J’ai du mal avec les histoires d’amour en ce moment, et j’ai donc longuement hésité … jusqu’à ce qu’une amie m’en lise un extrait, auquel j’ai immédiatement accroché ! Je l’ai ensuite dévoré sans scrupules dans la nuit suivante, presque déçue de l’avoir fini si vite, mais déterminée à le relire sans tarder ! Car plus qu’une simple histoire d’amour, c’est un roman en vers que Mlle Beauvais nous a écrit, et par-delà, une magnifique réécriture d’Eugène Oneguine, le roman de Pouchkine. 

Lire la suite

Un léopard sur le garrot / Jean-Christophe Rufin (2008)

léopard garrot

Décidément, à chaque lecture d’un roman de Jean-Christophe Rufin, je suis de plus en plus attaché à cet auteur. Je suis à chaque fois impressionnée de la manière dont il parvient à se renouveler, roman après roman : pas de comparaison possible entre Rouge Brésil, L’Abyssin, Immortelle randonnée (où il raconte le périple de Compostelle, qu’il a fait seul), même si à chaque fois j’ai apprécié ses connaissances historiques, son sens du romanesque et son humour !  Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :