Recherche

Le Blog des Livres qui Rêvent …

Catégorie

Coup de coeur

Cet été, rigolez ! 3 auteurs à ne pas manquer … 2/3

été

L’été c’est le moment où on en profite pour des lectures différentes … en l’occurrence je m’étais gardée quelques « bonbons » que je pourrais savourer avec délectation en voyageant … et c’était un bon choix, qui me donne envie de vous en parler rapidement maintenant !

Le mystère Sherlock / J. M. Erre

sherlock

« En ce joli mois de mai, la neige était tombée dru juste pour énerver le réchauffement climatique »… Lire la suite

Cet été, rigolez ! 3 auteurs à ne pas manquer … 1/3

été

L’été c’est le moment où on en profite pour des lectures différentes … en l’occurrence je m’étais gardée quelques « bonbons » que je pourrais savourer avec délectation en voyageant … et c’était un bon choix, qui me donne envie de vous en parler rapidement maintenant !

La malédiction des pharaons / Elizabeth Peters (1981)

pharaons

Ce roman est le deuxième tome de la série consacrée aux aventures d’Amelia Peabody, égyptologue passionnée de la fin du XIXe siècle. Dans le premier, elle y rencontrait son mari et résolvait une énigme policière. Désormais mère d’un petit Ramsès, cela ne l’empêche pas de se rendre en Egypte avec son époux bourru et de reprendre des fouilles interrompues par la mort d’un archéologue. Sauf que très vite, les morts se multiplient et que la rumeur d’une malédiction se répand …

Énigme policière + personnages décapants + Egypte passionnante + humour = un très bon roman, dans la lignée du premier (et des suivants apparemment, vu l’avis enthousiaste de deux amies passionnées par l’Egypte !), qui vous fera sourire (et même rire !) du bout en bout, tout en apprenant plus sur cette civilisation.

« Les événements que je vais vous relater commencèrent par un après-midi de décembre, jour où j’avais convié Lady Harold Carrington et certaines de ses amies à prendre le thé.
Ne vous laissez pas abuser, aimable lecteur, par cette déclaration liminaire. Elle est exacte, certes (comme le sont toutes mes déclarations), mais si vous nourrissez l’espoir de lire un récit de simplicité pastorale, agrémenté de commérages sur la haute société du comté, vous serez cruellement déçu. La paix bucolique n’est point mon élément, et l’organisation de goûters n’est en aucun cas ma distraction favorite. Pour tout dire, je préférerais être pourchassée dans le désert par une bande de derviches sauvages armés de lances et assoiffés de sang. […] Remarquez, Emerson a déclaré un jour que si je devais réellement rencontrer une bande de derviches, même les plus pacifiques d’entre eux seraient enclins à me massacrer au bout de cinq minutes, excédés par mes incessantes récriminations. 
Pour Emerson, il s’agit là d’une remarque spirituelle. »

Manderley for ever / Tatiana de Rosnay (2015)

manderley for ever

« Je l’ai décrite comme si je la filmais, caméra à l’épaule, afin que mes lecteurs comprennent d’emblée qui elle était. J’ai décrypté ses livres, sa voix, son regard, sa façon de marcher, son rire. J’ai écouté ses enfants, ses petits-enfants. Autour des maisons qu’elle aimait avec passion, j’ai dressé le portrait d’une écrivaine atypique et envoûtante, méprisée des critiques parce qu’elle vendait des millions de livres. Son univers macabre et fascinant a engendré une œuvre complexe, étonnamment noire, à l’opposé de l’étiquette « eau de rose » qui lui fut si injustement attribuée.
Ce livre se lit comme un roman, mais je n’ai rien inventé. Tout y est vrai.
C’est le roman d’une vie. «  Tatiana de Rosnay Lire la suite

Watership down / Richard Adams (1972)

watershipdown.jpg

Il y a une quinzaine d’années maintenant, j’ai lu un roman qui s’intitulait « les Garennes de Watership down ». On y découvrait Cinquin, Noisette et autre lapins mignons à qui il arrivait plein d’aventures. Voilà ce que j’en avais retenu jusque-là, ainsi que le souvenir d’avoir passé un bon moment. Or voici qu’en 2016, la maison d’édition Monsieur Toussaint Louverture décide de publier une nouvelle traduction de ce classique de Richard Adams, publié en 1972 (écoulé à 50 millions d’exemplaires dans le monde depuis). Exit les noms gnangnan, voilà Hazel, Fyveer et autres lapins aux noms glorieux. Exit la couverture gnangnan avec les petits lapins dans la prairie : ici les couleurs sont sombres, le grand lapin inquiétant …

Pour autant, vous me direz : mais le texte est le même ? Oui bien sûr, mais pour le coup, c’est moi qui ait changé … Et là où je n’ai vu qu’un roman d’aventures il y a 15 ans, j’y ai vu beaucoup plus cette fois-ci …

Lire la suite

Songe à la douceur / Clémentine Beauvais (2016)

douceur

Les coups de cœur sont souvent inattendus … et celui-ci n’échappa pas à cette règle ! J’avais adoré Les Petites reines, précédent roman de cet auteur, et j’avais été assez tentée par ce nouvel opus, mais sans oser franchir le pas. J’ai du mal avec les histoires d’amour en ce moment, et j’ai donc longuement hésité … jusqu’à ce qu’une amie m’en lise un extrait, auquel j’ai immédiatement accroché ! Je l’ai ensuite dévoré sans scrupules dans la nuit suivante, presque déçue de l’avoir fini si vite, mais déterminée à le relire sans tarder ! Car plus qu’une simple histoire d’amour, c’est un roman en vers que Mlle Beauvais nous a écrit, et par-delà, une magnifique réécriture d’Eugène Oneguine, le roman de Pouchkine. 

Lire la suite

Un léopard sur le garrot / Jean-Christophe Rufin (2008)

léopard garrot

Décidément, à chaque lecture d’un roman de Jean-Christophe Rufin, je suis de plus en plus attaché à cet auteur. Je suis à chaque fois impressionnée de la manière dont il parvient à se renouveler, roman après roman : pas de comparaison possible entre Rouge Brésil, L’Abyssin, Immortelle randonnée (où il raconte le périple de Compostelle, qu’il a fait seul), même si à chaque fois j’ai apprécié ses connaissances historiques, son sens du romanesque et son humour !  Lire la suite

Anne F. / Hafid Aggoune (2015)

anne f.png

Il y a des textes qui vous frappent en plein visage, alors que vous ne vous y attendiez pas le moins de monde … Il y a des textes qui paraissent anodins et qui, quelques heures plus tard, occupent une place importante dans votre vie… Il y a des textes qui dorment depuis des mois, des années dans votre bibliothèque, et qui ressurgissent un jour, vous sautent dans les mains et s’imposent comme une évidence. Le Journal d’Anne Franck était de ceux-là.  Lire la suite

Top Ten 2016 !

top-ten

Eh voilà, 2016 touche à sa fin, et on est déjà de plein pied dans 2017 ! C’est donc l’heure des bonnes résolutions (on y croit oui …) mais aussi des bilans ! En jetant un œil sur ma liste de livres lus (170 !), je me suis rendu compte que j’avais eu une très belle année de lecture, avec de magnifiques découvertes, dont je vais vous faire part. Mais j’ai aussi pris conscience que j’en avais chroniqué très peu … 2016 a été une année assez difficile, et j’ai eu peu de temps pour bloguer. Donc si j’avais une résolution à tenir cette année ce serait : c’est reparti pour une année bloguesque assidue ! 🙂  Lire la suite

Les règles d’usage / Joyce Maynard (2016)

maynard

Suite de ma revue de la rentrée littéraire …

Auparavant, j’ai pu apprécier quelques romans de Joyce Maynard : Les Filles de l’ouragan, qui m’avait un peu déçue, mais aussi Long week-end qui m’avait ravi par son intensité dramatique et par le fin décorticage des sentiments de 3 personnes très différentes, dans un huis-clos.

C’est cette dernière impression que j’ai retrouvé dans Les règles d’usage de Joyce Maynard. Pourtant le sujet n’étais pas particulièrement attractif pour moi : 15 ans après le 11 septembre 2001, je restais sur Windows on the World de Beigbeder, qui reste le seul roman que j’ai lu sur ce sujet. Mais je suis contente d’avoir découvert cet événement sous un autre angle.

Lire la suite

Ce vain combat que tu livres au monde / Fouad Laroui (2016)

laroui

Je continue ma revue de la rentrée littéraire ! Après Dieu n’habite pas La Havane de Yasmina Khadra, qui avait été une déception, voilà le dernier roman de Fouad Laroui. De lui, j’avais beaucoup aimé Une année chez les Français, un peu moins les suivants. Dans tous pourtant, j’ai su apprécier la finesse d’analyse et l’humour présents.  Lire la suite

Ada / Antoine Bello (2016)

ada

Ada : un titre intrigant pour ce nouveau roman d’Antoine Bello, que j’attendais avec impatience depuis la sortie des Producteurs, dernier opus de la trilogie des Falsificateurs, qui fait partie de mes meilleurs livres lus.

Et autant vous le dire tout de suite : je n’ai pas été déçue ! Lire la suite

De Gaulle à la plage / Ferri (2007)

de gaulle plage

Été 1956 : lassé de l’ingratitude des Français et de la médiocrité de leurs dirigeants, le libérateurs de la France décide de prendre quelques vacances bien méritées … sur une plage bretonne (très bon choix, soit dit en passant !). Accompagné de sa femme Yvonne, de son fils, de son aide de camp Lebornec et du chien Wehrmacht, nostalgique du Reich (mention spéciale pour lui !), il va vivre des vacances mouvementées, car après tout il est le général de Gaulle !  Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :