Recherche

Le Blog des Livres qui Rêvent …

Catégorie

Science Fiction

Un bonheur insoutenable / Ira Levin (1970)

bonheur

Un bonheur insoutenable fait partie des grands romans de dystopie du XXe siècle, dans le trio de tête avec Le meilleur des mondes et 1984. Les similitudes entre les trois romans sont frappantes et illustrent bien les préoccupations de l’époque : uniformisation, recherche du bonheur à tout prix, standardisation, contrôle total de l’Etat sur les citoyens, etc.  Lire la suite

Alien : sortie des profondeurs, version omnisonore (Tim Lebbon /Audible)

Alien-La-sortie-des-profondeurs-audible

Il y a quelques semaines, Audible – l’application de livres audio d’Amazon – proposait une nouvelle exclusivité : découvrir un nouvel épisode de l’univers d’Alien, mais en version livre audio et « omnisons ». A l’origine de la série : un roman de Tim Lebbon qui fait le lien entre les deux premiers tomes de la saga cinématographique.

Pour le coup je suis complètement débutante en ce qui concerne cette série de films : je n’en ai vu aucun, étant beaucoup trop impressionnable … mais j’ai été tentée de découvrir l’univers à travers cette manière originale : un livre audio en une dizaine d’épisodes qui totalisent quatre heures environ. 

On y découvre la principale héroïne de la série Alien, Ellen Ripley, qui après avoir échappé aux terribles aliens sur le vaisseau Nostromo, est récupérée par un autre vaisseau, le Marion. Mais peu de temps auparavant un troisième petit vaisseau avait amené les fameux aliens à bord du Marion. Ripley va donc revivre le cauchemar pour la deuxième fois (courage ma pauvre, il y a 6 films en tout !) et … nous aussi !

J’ai de suite été embarquée dans l’histoire : s’il est malaisé au départ de comprendre qui est qui, d’identifier les voix et les bruits, très vite on se prend au jeu et on entre dans le grand bain. D’autant que la bande sonore est assez bien faite pour que l’on comprenne à n’importe quel moment où nous sommes et ce qui se passe, que ce soit en rajoutant des voix d’ordinateur ou en utilisant les personnages pour commenter.

Au final c’est comme regarder un film mais sans les images, et assis tranquillement dans son lit, dans le noir … L’intérêt ? pouvoir imaginer soi-même à quoi ressemble les personnages, visualiser les scènes avec plus de force, bref être en mode actif et non passif devant un écran ! 

Pour une première expérience de l »omnisonore », j’ai été réellement conquise : dans mes précédentes écoutes de livres audio, j’ai apprécié les rajouts de sons et de musique au texte, je trouve que cela donne un effet « augmenté » et immersif à la lecture et ajoute au plaisir de l’écoute.

En bref une belle réussite technique, même si l’histoire ne casse pas des briques, on s’y laisse prendre et on vit une chouette aventure. De cette manière, Audible contribue au renouveau du « feuilleton radio » telle qu’elle existait auparavant (rappel : La guerre des mondes de Wells, lue par Orson Welles, qui déclencha un mouvement de panique aux USA !) et qu’elle existe toujours à Radio France par exemple. Mais ici Audible souhaite proposer des textes longs, et adaptés de séries ou de films TV. Un beau challenge dont nous attendons avec impatience les prochaines sorties …

Dormeurs / Emmanuel Quentin (2016)

dormeurs.jpg

Voilà un mois que je ne me suis pas installée derrière un clavier. Un mois que je me demande si je vais continuer ce blog. Un mois que j’essaie de me reconstruire. Et puis il a suffi d’un roman pour m’inciter à m’y remettre. Je sais que j’ai fait le plus dur ce soir, même si cet article ne sera peut-être pas à la hauteur … Car malgré tout la vie continue, avec ses exigences et ses petits bonheurs. Dormeurs en fait partie.

J’ai en effet dévoré ce roman en quelques soirs, partagée entre la nécessité de le finir, et l’envie de le faire durer … Et puis j’ai tourné la dernière page. J’ai laissé passer un moment, quelques jours, avant de me décider à vous en parler. Lire la suite

Inoubliable (Inaccessible T2) / Jessica Brody (2016)

inoubliable

Voilà le deuxième tome de la trilogie entamée avec Inaccessible par la jeune Jessica Brody, dans la nouvelle collection « Young adult » du Diable Vauvert. Je ne peux pas dire que je l’attendais avec impatience, même si j’avais bien aimé le premier tome (où l’on découvrait les aventures de la jeune Séra, femme artificielle qui va trouver l’amour), mais néanmoins j’étais contente de la retrouver. Lire la suite

Extramuros / Philippe Nicholson (2015)

extramuros

Imaginez un monde divisé en deux zones : les zones d’affaires, qui ont construit petit à petit des îlots ultra-technologiques, ultra-protégés et ultra-performants ; et puis le reste du monde, exclu de ces zones. Le pouvoir de ces dernières est symbolisé par la montée de l’une d’entre elles, Evergreen, qui veut racheter une partie de l’Espagne et y fonder le premier Etat-entreprise. Face à elle, les États traditionnels ne peuvent rien car sans les entreprises, leur pouvoir et leur argent, ils ne sont rien. La résistance va donc venir de quelques hommes, issus souvent des zones d’affaires, qui décident qu’il est temps d’en finir avec l’orgueil destructeur d’entreprises comme Evergreen. Et ils nous posent la question :

« Quand les entreprises auront pris le pouvoir, de quel côté du mur serez-vous ? »

Lire la suite

Inaccessible / Jessica Brody (2015)

inaccessible

En 2015, un avion s’écrase dans l’océan. Une seule survivante : la jeune Séra, qui n’est pas inscrite sur la liste des passagers, et qui ne se souvient pas comment elle a pu arriver ici. Mise à l’abri des journalistes et des curieux qui veulent comprendre son histoire, alors qu’elle-même ne la comprend pas, elle est vite rattrapée par un jeune homme qui semble savoir qui elle est … puis par de mystérieux hommes en noir.

Lire la suite

Les romans non chroniqués en mai …

Le saut du requin / Romain Monnery (2013)

monnery

« Vous savez ce qu’elle m’a demandé l’autre soir ?

  • Non

  • Elle m’a demandé si je l’aimais

  • […]

  • Alors là, mon vieux, c’est le saut du requin … »

Lire la suite

Les Cités englouties / Paolo Bacigalupi (2013)

cités englouties

Dans le même monde que Ferrailleurs des mers, deux orphelins tentent de survivre au milieu d’une Amérique en plein chaos, où la guerre est omniprésente et où les enfants sont transformés en machines de guerre. Au cours d’une exploration, ils rencontrent Tool, un homme génétiquement modifié et fabriqué pour la guerre, que nous avions déjà rencontrés dans le précédent roman.  Lire la suite

Quand Pierre Bordage nous emporte sur Gigante …

gigante

 

Zaslo Merticant nous apparaît en premier lieu comme un jeune garçon immature et colérique : lorsqu’il débarque sur la planète Gigante, il n’est mené que par sa haine de son père, qui l’a abandonné avec sa mère dès sa naissance. Ce père, scientifique passionné qui a embarqué il y a 20 ans pour Gigante, pour un voyage de 40 ans. Or, entre temps la technologie a tellement évolué que son fils est arrivé au même point en deux ans. Il est prêt à attendre encore 20 ans ce père pour le tuer. « Sa mère l’avait élevé dans la haine de l’homme qui les avait abandonnés pour se mettre en quête de créatures chimériques. » Lire la suite

La fille automate / Paolo Bacigalupi (2012)

fille automate

Dans un monde presque apocalyptique, et surtout post-pétrole, Paolo Bacigalupi nous décrit un monde impitoyable, où les hommes comptent peu, ouvert à toutes les magouilles et les malversations autour de la maîtrise de l’énergie. Étonnamment, nous ne sommes pas ici du point de vue américain mais en Thaïlande ! Un royaume que les grandes puissances soupçonnent de produire une nouvelle source d’énergie. Le Ministère de l’Environnement est surpuissant, alors que celui du Commerce est anémique : symbole de ce monde atrophié.

Au coeur de tout ça, un automate, ou plutôt une fille automate qui a échoué ici illégalement, importée du Japon, et qui va cristalliser certains intérêts, tout en servant de catalyseur à l’action principale. Un robot qui, contrairement à certains humains, a des sentiments, et même des rêves. Un Nouveau Peuple qui s’est adapté à ce nouveau monde, auquel les humains s’accrochent sans évoluer. Lire la suite

L’oeil du purgatoire par Jacques Spitz (1945)

purgatoire

Publié par l’Arbre Vengeur, avec des illustrations d’Olivier Bramanti.

C’est le premier roman que je lis de cette maison d’édition découverte au dernier Salon du Livre de Paris. Quand j’ai découvert leur stand, j’ai eu envie de tous les acheter tant les histoires étaient alléchantes et semblaient de qualité. J’ai finalement jeté mon dévolu sur Jacques Spitz, considéré comme un des grands romanciers d’anticipation.

L’œil du purgatoire est un OLNI (Objet Littéraire non Identifié). Le narrateur, un jeune peintre parisien, va être contaminé par un étrange bacille qui lui permet de voir ce que sera tout organisme vivant dans 5 minutes, 3h, 1 mois, 10 ans, 100 ans bientôt. « Je vois les choses à l’endroit où elles sont, mais dans l’état où elles seront plus tard. Je ne vois plus les nuages, parce qu’ils sont déjà résolus en pluie. » C’est l’expérience concrète de la causalité.

« Qu’est-ce donc qu’être artiste, poète, sinon échapper à l’aspect journalier du monde pour s’efforcer de prendre d’autres incidences sur la réalité ? A leur manière, les gens de votre espèce tentent un voyage dans la causalité. Ils veulent s’évader de la prison du monde familier, mais leurs forces les trahissent, ils y retombent. »

Avec ce voile qui lui permet de voir le futur, mais lui interdit bientôt de vivre le présent, Poldonski va être témoin de la transformation de Paris en un immense cimetière.« Ce n’est pas Rome que je réduis en cendres, c’est l’univers entier. Et il meurt sans grandeur. »

Expérience extraordinaire, surréaliste, je n’ai jamais lu un roman comme celui-ci. Lire la suite

Des milliards de tapis de cheveux / Andreas Eschbach (1995)

tapis

Sur une lointaine planète, se déroule un rite ancestral, qui règle la vie des habitants de tous les villages : les hommes tissent, année après année, un tapis de cheveux, destiné à décorer le palais d’un Empereur que personne n’a jamais vu mais que tous vénèrent. Une fois le tapis terminé, il est vendu par le fils du tisseur, qui gagne ainsi de quoi acheter les matériaux pour son propre tapis. Il lui suffit ensuite de se choisir une femme, capable de lui apporter des filles : et voilà la matière première toute trouvée pour son tapis …

Siècle après siècle, les habitants de cette planète suivent ces règles, dont l’origine s’est perdue depuis longtemps, au point de tuer toute personne qui en vient à douter. Car « Le malheur s’empare de quiconque commence à douter de l’Empereur. ». Jusqu’au jour où un homme mystérieux venu d’une autre planète, apparaît et leur annonce que l’Empereur est mort depuis vingt ans. Sans compter qu’il a vu le palais de ce dernier, et qu’il n’y a jamais aperçu un seul tapis de cheveux … Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :