Recherche

Le Blog des Livres qui Rêvent …

Catégorie

Théâtre

The Guitrys / E. E. Schmitt (2013)

schmitt

« La vie sans femme me paraît impossible ; je n’ai jamais été seul, la solitude c’est être loin des femmes ».

C’est l’homme Sacha Guitry, artiste génial, qui fait cette déclaration. Lui qui a épousé 5 femmes et dont on ne compte plus les maîtresses. Eric-Emmanuel Schmitt a choisi ici de faire revivre le mariage de Guitry et d’Yvonne Printemps, dont ils disent qu’il a représenté « Quelques années de grande passion, quelques années de grand soupçons, quelques années de grande souffrance. ». 15 années folles pendant lesquelles le couple a dominé tout Paris et même au-delà. Lire la suite

Quand je découvre le théâtre d’Arthur Miller …

Ce vieux Livre de Poche regroupait deux pièces de théâtre d’Arthur Miller. Après avoir été déçue par un de ses romans, adapté au cinéma, Les Misfits, j’ai donc décidé de m’attaquer à son théâtre. Et ce fut une belle découverte. Lire la suite

Inconnu à cette adresse (1938) / Kressman Taylor


Publié en 1938, ce court récit prend la forme d’une correspondance épistolaire fictive étalée du 12 novembre 1932 au 3 mars 1934 entre deux amis pris dans la tourmente du nazisme. Lettre après lettre, leur amitié se brise et leur vie bascule dans l’horreur.

Martin Schulse, marié et père de trois garçons, et Max Eisenstein, célibataire, sont associés de longue date dans une affaire prospère de commerce de tableaux à San Francisco, la Galerie Schulse-Eisenstein. Martin est allemand, Max est un Américain juif d’origine allemande. Lire la suite

Les Justes de Camus, au théâtre du Nord-Ouest

Samedi soir, ma fidèle Lili Galipette et moi-même nous sommes aventurées dans le quartier populaire de Montmartre, pour assister à une représentation des Justes de Camus, mis en scène par Odile Mallet et Geneviève Brunet dans un minuscule théâtre, celui du Nord-Ouest.

Ce théâtre joue actuellement L’intégrale de Giraudoux, et bien d’autres pièces : un répertoire très alléchant !

Pour notre part, nous avons donc assisté à la dernière des Justes dans ce théâtre, jouée chaque samedi depuis plus de 2 ans. On y a découvert des artistes fantastiques, jouant leur rôle jusqu’au bout, comme au premier jour semble t-il. Au-delà de la pièce de Camus, qui est géniale soit-dit en passant, l’interprétation était parfaite, même pour les seconds rôles. L’ambiance de tension y était particulièrement retranscrite (jusqu’à une canalisation qui a lâché durant le spectacle, le ponctuant d’un ploc-ploc qui rajoutait encore à cette tension …). Et la proximité avec les acteurs (70 places, réparties du 2 rangées tout autour de la scène) rajoutait à la force de la pièce.

Lire la suite

Quand Loïc Pichon fait revivre La Peste de Camus au Lucernaire … j’y suis !

« La peste, dont j’ai voulu qu’elle se lise sur plusieurs portées, a cependant comme contenu évident la lutte européenne contre le nazisme. La preuve en est que cet ennemi qui n’est pas nommé, tout le monde l’a reconnu, et dans tous les pays d’Europe. » Albert Camus

Du 25 janvier au 17 mars 2012 au Lucernaire (Paris VIe), Loïc Pichon joue La Peste de Camus et j’y étais vendredi soir !


1h10 sur scène, seul, à nous faire sentir le vent de La Peste souffler sur nous. Sur la scène se dressait la ville d’Oran, durement touchée par l’épidémie et isolée du reste du monde, telle que nous l’a décrit Camus. Sur la scène se dressait Rieux, le médecin qui ne se laisse pas abattre par la maladie et l’expansion inéluctable de celle-ci. Sur la scène se dressait le père Paneloux qui voie le fléau comme une punition de Dieu des impiétés des Oranais, et perd la foi à la mort d’un enfant. Sur la scène se dressait l’égoïsme du journaliste Rambert qui ne se sent pas concerné et devra bien admettre que tous les hommes doivent se soutenir pour faire reculer la barbarie et le mal.

En bref, plus d’une heure de prose magnifique, un choix de passages pertinent et un acteur impressionnant.


[Pour la peine, j’ai acheté l’essai de Michel Onfray, L’ordre libertaire – La vie philosophique d’Albert Camus, qui me permettra de me replonger dans cette philosophie de la vie qui m’avait éblouie et séduite il y a quelques années].

Dans tous les cas, n’hésitez pas, la pièce ne sera bientôt plus à l’affiche !

Château en Suède (1960) / Françoise Sagan

L’auteur

Françoise Sagan voit le jour dans une famille d’industriels aisés. Durant l’été 1954, elle écrit « Bonjour tristesse« . Elle a 18 ans, le succès est au rendez-vous : un an après sa publication, 850 000 exemplaires du roman ont été vendus.
En 1957, elle est victime d’un grave accident de voiture, qui la laissera entre la vie et la mort pendant quelques jours. À partir de cet événement, elle sera sujette aux douleurs et dépendante de médicaments, alcool et drogues. Françoise Sagan écrira une cinquantaine de romans : 30 millions de livres vendus en France, de nombreuses traductions (en 15 langues). Ses thèmes favoris : la vie facile, les voitures rapides, les villas bourgeoises, le soleil, un mélange de cynisme, de sensualité, d’indifférence et d’oisiveté.
Souvent considérée comme faisant partie de la Nouvelle Vague, elle a aussi contribué à la co-écriture de scénarios et de dialogues de films.(Biographie Babelio)

Le livre

Dans un château en Suède encerclé de neige, les Falsen, une famille légèrement psychopathe, reste prisonnière jusqu’au printemps en compagnie d’un hôte qui s’est invité à l’improviste. Lire la suite

Camus est de retour partout en 2012 … : état des lieux !

Eh oui, j’étais un peu passée à côté (honte à moi) du fait que nous approchions (et maintenant c’est passé) de l’anniversaire de la mort d’Albert Camus, le 4 janvier 1960. Et je n’ai même pas percuté quand j’ai vu des magazines avec Camus en page de titre dans les kiosques. Jusqu’à que George me le fasse lourdement remarquer en me mettant sous le nez deux couvertures de magazines (Marianne et Le Magazine littéraire).

Si vous voulez en savoir plus sur cet auteur, allez d’abord voir mon article ici, non je rigole (enfin si vraiment allez-y !), il y a en ce moment un dossier sur lui dans Marianne, Le Point et Le Magazine littéraire du mois ! Lire la suite

La nuit sera calme, Romain Gary et Jacques Gamblin au 104 !

Eh non Romain Gary n’est pas mort … !

En tout cas, pas avant le 17 décembre, fin des représentations de Jacques Gamblin au 104 à Paris, qui pendant 2h se met dans la peau de ce grand auteur. Au point qu’on finit par les confondre et oublier qu’il joue …

Romain Gary

ET

Jacques Gamblin

ça donne ça :

Lire la suite

Peer Gynt (1867) / Ibsen

L’auteur

Henrik Ibsen (1828-1906) est né en Norvège. Il publie sa première pièce en 1848, sous son pseudonyme Brunjolf Bjarme, mais il faudra attendre longtemps pour que ce nouvel auteur, au style particulier, soit reconnu. C’est à partir de Brand, une pièce destinée à la lecture, qu’il commence à connaître un certain succès, renforcé l’année suivante par la publication de Peer Gynt, en 1867. Enfin, avec son drame social, Une maison de poupée en 1879, il triomphe internationalement. Ses pièces suivantes consolideront sa renommée, malgré les critiques sévères contre Les Revenants, qui aborde des thèmes tabous (l’inceste, les maladies vénériennes). Lire la suite

Pygmalion (1913) / Bernard Shaw

L’auteur

Bernard Shaw (1856-1950) est Irlandais et auteur de célèbres pièces de théâtre dont beaucoup ont été adaptées en film. Acerbe et provocateur, pacifiste et anticonformiste, il obtint le prix Nobel de littérature en 1925. Sa verve humoristique, parfaitement adaptée au théâtre, en fait l’un des plus grands représentants anglophone. Pygmalion, écrit en 1913, est souvent considéré comme l’un de ses chefs-d’œuvre.

Le livre

Le professeur Higgins est un phonéticien réputé, mais également un grand misanthrope. Rencontrant par hasard une jeune vendeuse de fleurs, il se vante de pouvoir la faire passer pour une duchesse à la cour royale en 6 mois, uniquement en lui faisant perdre son accent populaire et en l’éduquant. La jeune vendeuse, Eliza, le prend au mot et le retrouve pour lui rappeler sa proposition. Seulement, il n’est pas anodin de tirer une jeune femme de la pauvreté, et de lui offrir à rêver au-dessus de sa condition, il faut également savoir qu’en faire ensuite … Lire la suite

La résistible ascension d’Arturo Ui (1941) / Berthold Brecht

L’auteur

Berthold Brecht (1898-1956) : d’origine bourgeoise, il commence à écrire très tôt (son premier texte est publié en 1914) et entame des études de philosophie puis de médecine à Augsbourg. Ces pièces provoquent de nombreuses polémiques, jusqu’en 1928 où il crée L’Opéra de quat’sous, un des plus grands succès théâtraux de la république de Weimar. Lire la suite

Le théâtre de la Huchette, un beau répertoire depuis 1957 !

   Il y a peu de temps, j’ai eu l’occasion d’aller voir La Cantatrice chauve (mise en scène par Nicolas Bataille) et La Leçon (mise en scène de Marcel Cuvelier) de Ionesco au théâtre de la Huchette. Des pièces d’avant-garde devenues classiques, jouées 17 000 fois depuis leur création en 1957 ! Elles se jouent tous les jours du lundi au samedi, à 19h et 20h.

Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :