Recherche

Le Blog des Livres qui Rêvent …

Catégorie

Littérature anglaise

Quelques bonnes lectures récentes épisode 2 : A. Bello, D. Adams et J. Berthier !

lapin

Si vous lisez régulièrement ce blog, vous commencez à avoir l’habitude de ce petit lapin blanc … Je suis toujours dans ma vertueuse décision de chroniquer mes dernières lectures et je m’y tiens ! Aujourd’hui deux romans français récents, et un roman classique de science-fiction anglais 🙂 Lire la suite

Lectures audio : P.K. Dick, E. Brontë et S. Brierley

club audible

Je ne vous parle pas assez de livres audio en ce moment, alors que pourtant ils m’accompagnent partout : en randonnée, à vélo, en cuisinant, en faisant du sport … Voilà donc la lacune rattrapée avec les trois derniers que j’ai eu le plaisir d’écouter !

Trois romans extrêmement différents, trois époques et trois styles ! Lire la suite

Quelques bonnes lectures récentes : Brontë, Yoshikawa et Coe

lapin

De temps en temps, j’essaie de rattraper mon retard de chroniques parce que je tiens vraiment à vous parler de mes dernières lectures. Voici donc trois d’entre elles qui n’ont pour point commun que mon opinion positive dessus ! 🙂 Deux classiques, un japonais et un anglais, et un contemporain d’un auteur que j’ai découvert il y a peu mais que j’ai beaucoup aimé, Jonathan Coe. Lire la suite

Quelques essais qui valent le détour : Brontë, Pratchett, Chaplin et Pagnol !

lapin

Et voilà comment dans un même article, quatre personnages si différents peuvent se rencontrer ! Ces quatre essais ou biographies, lus récemment, m’ont intéressée et c’est pourquoi vous les retrouvez dans cet article de rattrapage, pèle-mêle !  Lire la suite

Sans nom / W. Wilkie Collins (1862)

J’ai déjà eu l’occasion de lire un roman de W. Wilkie Collins il y a quelques années, La Dame en blanc, qui est son plus connu. J’avais bien aimé mais sans avoir réellement envie d’en lire d’autres … C’est chose faite avec Sans nom, que j’ai écouté en livre audio (31h d’écoute !) grâce au site www.litteratureaudio.com qui met gratuitement en ligne des livres lus par des bénévoles. Ce dernier a été particulièrement bien lu par Daniel Luttringer, qui a su rendre vivantes ces 900 pages !

Mais laissez-moi vous en dire plus.

Lire la suite

Smoke / Dan Vyleta (2018)

smoke

 » Si les particules toxiques qui proviennent d’un air vicié étaient perceptibles à la vue, nous les verrions peser en un épais nuage noir sur ces lieux. Mais si la peste morale qui les accompagne pouvait être rendue perceptible, quelle abominable révélation ! «  Charles Dickens

Londres, fin du XIXe siècle. La capitale anglaise est enfumée par le « fog », une Fumée qu’exhalent les classes laborieuses, symbole de leurs mauvaises pensées et de leurs péchés. Dans les campagnes, les aristocrates sont élevés avec droiture pour ne pas fumer, ce qui leur donne le droit de gouverner. Thomas et Charlie ont seize ans et font partie de cette aristocratie. Mais Thomas a du mal à maîtriser sa colère, et est persuadé qu’il suivra les traces de son père, qui a commis le plus abominable des crimes. Et puis les deux garçons découvrent un jour que la Fumée n’est pas si simple à expliquer et qu’un complot couve … 

Lire la suite

Chroniques express : A.Mabanckou, C. Bennett et J. Walton

livres.jpg

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler de trois romans en une seule chronique ! 3 romans qui ne m’ont pas tellement marqué, mais que je voulais tout de même vous signaler.  Lire la suite

Une colonne de feu / Ken Follett (2017)

follett

Quel plaisir de découvrir un nouveau Ken Follett ! 27 ans après la publication des Piliers de la Terre, et 10 ans après Un Monde sans fin, le maître anglais du roman historique nous fait replonger dans la grande Histoire ! Tout comme le deuxième volet prenait place deux siècles après les Piliers et pouvait se lire indépendamment, ce troisième volet se déroule deux siècles après Un Monde sans fin, et peut également se lire seul, puisqu’il n’y a que quelques références sans importance aux tomes précédents. Pour autant, on est directement plongé dans la même Histoire : au XVIe siècle cette fois-ci, tout démarre également à Kingsbridge, et s’y termine.

Lire la suite

L’écliptique / Benjamin Wood (2017)

écliptique

Knell est une talentueuse peintre écossaise en panne d’inspiration depuis des années : comme d’autres artistes, elle a eu la chance de trouver refuge sur une île singulière, au large d’Istanbul : Heybeliada. Là, au sein du refuge de Pormanstle, les artistes peuvent se reconstruire et prendre le temps de produire. Ils n’en sortent qu’une fois leur oeuvre achevée. Un jour, débarque un jeune garçon, Fullerton, qui intrigue les pensionnaires. Peu après, il est retrouvé noyé dans sa baignoire … Commence alors une longue réminiscence des années de formation de Knell, sa vocation et ses aspirations.  Lire la suite

Cet été, rigolez ! 3 auteurs à ne pas manquer … 1/3

été

L’été c’est le moment où on en profite pour des lectures différentes … en l’occurrence je m’étais gardée quelques « bonbons » que je pourrais savourer avec délectation en voyageant … et c’était un bon choix, qui me donne envie de vous en parler rapidement maintenant !

La malédiction des pharaons / Elizabeth Peters (1981)

pharaons

Ce roman est le deuxième tome de la série consacrée aux aventures d’Amelia Peabody, égyptologue passionnée de la fin du XIXe siècle. Dans le premier, elle y rencontrait son mari et résolvait une énigme policière. Désormais mère d’un petit Ramsès, cela ne l’empêche pas de se rendre en Egypte avec son époux bourru et de reprendre des fouilles interrompues par la mort d’un archéologue. Sauf que très vite, les morts se multiplient et que la rumeur d’une malédiction se répand …

Énigme policière + personnages décapants + Egypte passionnante + humour = un très bon roman, dans la lignée du premier (et des suivants apparemment, vu l’avis enthousiaste de deux amies passionnées par l’Egypte !), qui vous fera sourire (et même rire !) du bout en bout, tout en apprenant plus sur cette civilisation.

« Les événements que je vais vous relater commencèrent par un après-midi de décembre, jour où j’avais convié Lady Harold Carrington et certaines de ses amies à prendre le thé.
Ne vous laissez pas abuser, aimable lecteur, par cette déclaration liminaire. Elle est exacte, certes (comme le sont toutes mes déclarations), mais si vous nourrissez l’espoir de lire un récit de simplicité pastorale, agrémenté de commérages sur la haute société du comté, vous serez cruellement déçu. La paix bucolique n’est point mon élément, et l’organisation de goûters n’est en aucun cas ma distraction favorite. Pour tout dire, je préférerais être pourchassée dans le désert par une bande de derviches sauvages armés de lances et assoiffés de sang. […] Remarquez, Emerson a déclaré un jour que si je devais réellement rencontrer une bande de derviches, même les plus pacifiques d’entre eux seraient enclins à me massacrer au bout de cinq minutes, excédés par mes incessantes récriminations. 
Pour Emerson, il s’agit là d’une remarque spirituelle. »

Rattrapage de chroniques : Fermine, Burdekin, Ming-yo, Irving et Troyat !

lapin alice

Un peu de « triche » aujourd’hui puisqu’au lieu de mon habituel 1 article = 1 livre, j’ai choisi de vous en présenter plusieurs, que j’ai lu il y a quelques mois déjà mais dont je n’avais pas eu le temps de vous parler …

Présentation par ordre chronologique !  Lire la suite

Watership down / Richard Adams (1972)

watershipdown.jpg

Il y a une quinzaine d’années maintenant, j’ai lu un roman qui s’intitulait « les Garennes de Watership down ». On y découvrait Cinquin, Noisette et autre lapins mignons à qui il arrivait plein d’aventures. Voilà ce que j’en avais retenu jusque-là, ainsi que le souvenir d’avoir passé un bon moment. Or voici qu’en 2016, la maison d’édition Monsieur Toussaint Louverture décide de publier une nouvelle traduction de ce classique de Richard Adams, publié en 1972 (écoulé à 50 millions d’exemplaires dans le monde depuis). Exit les noms gnangnan, voilà Hazel, Fyveer et autres lapins aux noms glorieux. Exit la couverture gnangnan avec les petits lapins dans la prairie : ici les couleurs sont sombres, le grand lapin inquiétant …

Pour autant, vous me direz : mais le texte est le même ? Oui bien sûr, mais pour le coup, c’est moi qui ait changé … Et là où je n’ai vu qu’un roman d’aventures il y a 15 ans, j’y ai vu beaucoup plus cette fois-ci …

Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :