Recherche

Le Blog des Livres qui Rêvent …

Catégorie

Littérature française

Rattrapage de printemps : R. Haden, L. Shepard et A. Lapierre

Il est temps de vous parler de quelques-unes de mes dernières bonnes lectures ! Très différentes, elles m’ont pourtant intéressé à plusieurs titres.

Moura, la mémoire incendiée / A. Lapierre (2016)

Grâce à Alexandra Lapierre, j’ai d’abord découvert la personnalité extraordinaire de Moura, aristocrate d’origine russe qui a vécu mille vies : de la révolution bolchevique aux deux guerres mondiales, elle a côtoyé les plus grands du XXe siècle. Staline, Churchill, De Gaulle, aucun n’a été insensible à son intelligence, à sa vivacité, à son charme. Muse de Maxime Gorki et compagne de H. G. Wells, elle traverse le siècle, méconnue aujourd’hui et pourtant grandiose dans ses actes et sa destinée.
La maîtrise narrative d’Alexandra Lapierre rend ce roman passionnant, on dévore la vie de Moura, qui est en elle-même un vrai roman ! En même temps, elle ne cache pas les côtés sombres de la vie de son personnage, ses compromissions et les suspicions qui l’ont accompagné toute sa vie : espionne ? communiste ? aristocrate ? Qui est-elle ? Je vous laisse le découvrir à votre tour dans cette enquête palpitante, où l’on se glisse dans les pas de Moura en la suivant dans les coulisses de l’Histoire.

Lire la suite

Trois fois la fin du monde / Sophie Divry (2018)

Après un braquage qui se termine mal, dans lequel son frère perd la vie, Joseph se retrouve en prison pour complicité. Il va découvrir l’horreur de la promiscuité, les brimades, les corruptions. Il va devoir choisir son camp, pour en sortir vivant. Et puis, deuxième fin du monde : un cataclysme s’abat sur la France.

La mort vint un matin.
Il a suffi d’une longue fissure, d’une explosion.
De l’air soufflant la mort par des rayons.
D’invisibles radiations et tout a commencé.
D’invisibles radiations qui très vite ont tué.

Alors c’est la liberté totale pour Joseph, la vie à la campagne, la débrouille, et le retour de la foi en la vie humaine …

Lire la suite

La baleine thébaïde / Pierre Raufast (2017)

Après ma dernière lecture de Pierre Raufast, Habemus Piratam, cela m’a donné envie de découvrir un de ses textes plus anciens, que j’avais raté à l’époque. Quand j’ai vu qu’en plus il parlait vraiment de baleines et de jeunes idéalistes, je n’ai plus hésité !

Lire la suite

Comme à la guerre / Julien Blanc-Gras (2019)

En 2015, la naissance de son fils change la vie de Julien Blanc-Gras. Quelques mois plus tard, les attentats de novembre changent la vie des Français. On entre dans une nouvelle ère, qui questionne, effraie, en particulier lorsqu’on vient d’introduire un nouvel être dans le monde, qui devra vivre avec. On entre dans « Une guerre asymétrique, bizarre, inédite, sans début, et peut-être sans fin, la première guérilla mondiale ».

Lire la suite

Le Paris des merveilles / Pierre Pevel (2003-2015)

Paris, fin du 19e siècle. Les automobiles sillonnent les rues, les réverbères éclairent des rues élargies par Haussmann, et les gargouilles discutent entre elles pendant qu’un chat volant les survolent pour rejoindre une fée maléfique. Pardon ? Eh oui, vous n’avez pas rêvé, j’ai bien parlé de fées, de gargouilles, et bientôt je vous parlerai de magiciens, de dragons et d’un certain Nautilus … Vous doutez ? Alors prenez le métro et suivez moi dans les méandres de l’Outremonde !

Lire la suite

Où s’imposent les silences / Emmanuel Quentin (2017)

Emmanuel Quentin est un jeune auteur publié depuis quelques années par une petite maison d’édition de grande qualité, Le peuple de Mu. Je vous avais déjà parlé de Dormeurs, voici donc son deuxième roman Où s’imposent les silences, dans un genre assez différent : là où Dormeurs mêlait complètement science-fiction et thriller, ce texte se rapproche davantage du récit d’anticipation, avec des quelques touches de polar. Je salue encore une fois au passage les magnifiques couvertures qui ont été dessiné pour ce roman.

Lire la suite

Un peu de voyage en deux romans et un essai !

voyage

Les voyages rythment ma vie, en France et à l’étranger. Et les récits de voyages rythment mes lectures, d’un bout à l’autre du monde ! Aujourd’hui nous embarquons d’abord à bord du transsibérien avant de faire les touristes auprès de Julien Blanc-Gras et de terminer en récapitulant tout ça avec Marc Wiltz qui a énuméré les meilleurs récits et expériences de voyages dans la littérature. Lire la suite

Rencontre avec Olivier Norek pour Entre deux mondes (Pocket, 2018)

Bon d’accord la photo est floue, mais malheureusement c’est la seule que j’ai de cette fabuleuse rencontre avec Olivier Norek, dont le roman Entre deux mondes avait été mon premier coup de cœur 2018 ! Il était donc parfait que l’année se termine avec une rencontre avec cet auteur, à l’occasion de la sortie poche du roman, et ce grâce aux éditions Pocket qui m’ont gentiment invitées (par l’intermédiaire d’une amie prodigieuse). Lire la suite

Quelques bonnes lectures récentes épisode 2 : A. Bello, D. Adams et J. Berthier !

lapin

Si vous lisez régulièrement ce blog, vous commencez à avoir l’habitude de ce petit lapin blanc … Je suis toujours dans ma vertueuse décision de chroniquer mes dernières lectures et je m’y tiens ! Aujourd’hui deux romans français récents, et un roman classique de science-fiction anglais 🙂 Lire la suite

Le Paris des curieux / Michel Dansel (2018)

paris.jpg

Attention, COUP DE CŒUR ! Ce bel ouvrage est arrivé dans ma boîte aux lettres, et ce fut une magnifique surprise. Après quelques mois à me décider à l’ouvrir, je n’ai pas pu m’arrêter une fois commencé ! Manque de bol, je quitte Paris dans peu de temps et je n’aurais pas le temps de revisiter cette ville, avec ce livre sous le bras !

En effet, alors que je suis passionnée par l’Histoire, je me suis rendue compte qu’après 8 ans de vie parisienne, je connaissais très peu l’histoire de la capitale. Michel Dansel se fait un plaisir de nous faire découvrir les trésors cachés de cette ville magnifique, dont on ne retient souvent aujourd’hui que quelques bâtiments emblématiques. Lire la suite

Biomimétisme : il y a du génie dans la nature ! / J.P. Camborde (2018)

biomimétisme

En cette période de cadeaux de Noël, voici une idée pour un beau livre à offrir !

Publié par les éditions Quae, très orientées nature et animaux, Biomimétisme : il y a du génie dans la nature reprend le contenu des films « Nature = Futur ! », une série documentaire réalisée en collaboration avec Universcience, le CNRS, l’INSERM et bien d’autres grosses pointures scientifiques ! Dans le livre, Jean-Philippe Camborde reprend 30 des exemples présentés, illustrés par de splendides photos et chacune accompagnée d’un petit texte très clair.  Lire la suite

De quelques essais lus récemment : Zweig, Detambel et A. Bonet

lapin

La fin de l’année approchant, je me suis fixée comme  objectif de chroniquer tous les livres qui trainaient depuis un moment sur mon bureau … Pour la plupart je les ai mis de côté car j’avais vraiment envie d’en parler ici. Certains se sont fait finalement expulsés de la pile car le temps passant je n’avais plus le même regard dessus. D’autres sont restés. Les trois essais ci-dessous en font partie ! Très différents mais très intéressants, je ne pouvais pas ne pas vous les présenter !

Le monde d’hiver / Stefan Zweig (1941)

zweig

Cet essai de Stefan Zweig m’a donné du fil à retordre ! il errait depuis des années dans ma bibliothèque sans que j’arrive à me décider à le lire … Et puis avec mes bonnes résolutions de 2018, j’ai décidé de le lire petit bout par petit bout, quelques pages chaque jour. Et très vite je me suis laissée emporter par la plume d’un de mes écrivains préférés !

Rédigé en 1941 alors que l’écrivain s’est réfugié au Brésil, Le Monde d’hier se veut la mise en relief de la rupture survenant dans l’histoire européenne. Zweig se fait le chantre d’un monde disparu, dont il est profondément nostalgique et qui a été détruit par le bruit de bottes sur les pavés allemands, italiens, espagnols … Il évoque avec bonheur sa vie d’avant 1914, la soif de savoir des jeunes, ses rencontres avec ceux qui ont marqué sa vie, Rilke, Romain Rolland, Valéry ou Freud. Il décrit le « suicide de l’Europe » qui le poussera lui-même au suicide, peu de temps après …

Testament intellectuel incroyable, le texte se lit comme un roman et nous fait vivre dans la même anxiété que lui, la fin d’un monde …

***

Les livres prennent soin de nous / Régine Detambel (2015)

détambel

« Par le rythme et la musicalité de leurs phrases, l’ordre de leur syntaxe, le toucher sensuel de leur papier, les livres nous soignent et nous apaisent. Au fil de l’enveloppant mouvement de l’écriture et de la lecture se dispense en effet un sens toujours renouvelé capable de nous arracher à nous-mêmes et à nos souffrances. Tandis que fleurissent les salons de “développement personnel” et les premières thèses de médecine sur le pouvoir des livres, Régine Detambel, écrivain et kinésithérapeute de formation, se donne ici pour tâche de montrer que la littérature en tant que “remède” doit se défier tout autant du pouvoir médical que des lieux communs du bien-être de masse. « 

La quatrième de couverture de cet ouvrage dit beaucoup : la bibliothérapie est à la mode. Pourtant je n’ai pas vu dans ce texte un énième ouvrage de développement personnel destiné à montrer seulement les bienfaits de la littérature, mais des exemples concrets qui remontent aux sources mêmes de cet art. De tout temps la littérature a servi à guérir, que ce soit en écrivant ou en lisant. Régine Detambel explique l’historique de cette prise de conscience tout en analysant les pratiques actuelles. Si je n’ai pas toujours été d’accord avec elle, en particulier sur sa critique de la lecture sur écran ou sur liseuse, j’y ai des exemples inspirant et nombre d’anecdotes intéressantes sur les écrivains.

Un texte incontournable donc pour tous les amoureux de la littérature ! 

***

Les insurgés de la pauvreté / André Bonet et Michel Bolasell (2016)

insurgés

Enfin, je termine par un essai que j’ai reçu en service de presse il y a longtemps maintenant .. mais mieux vaut tard que jamais ! Par ailleurs je ne regrette pas de l’avoir lu car j’y ai appris beaucoup de choses.

Cet ouvrage est divisé en une trentaine de courts chapitres, mini-biographies de figures importants de l’humanité, qui ont œuvré contre la pauvreté grandissante, quelle que soit l’époque : François d’Assise côtoie Muhammad Yunus, Bill Gates ou Coluche, créant ainsi une chaîne de fraternité à travers les siècles. Hommes et femmes, croyants ou incroyants, connus ou méconnus, issus de différents milieux et des cinq continents : on ne peut que gagner à mieux les connaître, car ils furent des modèles par leurs vies et leurs actions. Un seul regret : la prédominance des religieux dans cette liste, qui laisse parfois penser qu’eux seuls ont œuvré dans ce domaine …

Un ouvrage en tout cas passionnant, à lire et à relire ! 

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :