Recherche

Le Blog des Livres qui Rêvent …

Catégorie

XXe siècle

Les grandes vies / Stefan Zweig

Les-grandes-vies.jpg

Après mon article sur la biographie de Balzac par Stefan Zweig, je souhaite évoquer quatre autres biographies que je viens de terminer, pour mon plus grand plaisir comme d’habitude !

Au fil de ces derniers mois, j’ai suivi avec enthousiasme les vies de Magellan, Marie-Antoinette, Marie-Stuart et Joseph Fouché. Passionnée par l’Histoire, je ne me lasse pas des biographies, et Stefan Zweig a réellement la plume que j’aime par-dessus tout pour me faire vivre à mon tour ces vies exceptionnelles, quoique souvent tragiques ! Il allie rigueur scientifique et beauté poétique pour retracer ces destins, dont je vais vous dire quelques mots. Lire la suite

Rattrapage de lectures : attention classiques ! Merle, Faulkner et James

lapin.png

A la suite de divers incidents, comme dirait la SNCF (concours, anniversaire), j’ai dû laisser le blog un peu en sommeil ces derniers temps, mais me revoilà en pleine forme et pleine d’enthousiasme pour partager avec vous mes dernières lectures. Cependant, au vu de mon retard de chroniques, je vais les faire plus courtes et les regrouper, j’espère que vous ne m’en voudrez pas 🙂

Voici donc la première fournée, avec du classique, américain et français ! Lire la suite

La puissance des vaincus / Wally Lamb (1998)

Thomas et Dominick sont jumeaux, et vivent avec leur mère, remariée avec un certain Ray. Ce dernier les élève à la dure, en particulier Thomas qu’il juge trop féminin. Pour compenser, la mère privilégie ce fils plus faible, le couve. Ballotté entre ces deux contradictions, Thomas vit une adolescence difficile, sous l’œil passif de son frère qui ne sait pas quoi faire pour l’aider. A 19 ans, Thomas commence à montrer des troubles psychologiques, une paranoïa aiguë et agit bizarrement. Dominick va devoir vivre avec la schizophrénie de son double, jusqu’au jour où ce dernier se tranche un poignet dans une bibliothèque, pour protester contre les différentes guerres américaines. Il est alors enfermé dans un centre de détention violent, d’où son frère va essayer de le faire sortir par tous les moyens. Lire la suite

Balzac / Stefan Zweig (1950)

zweig balazc

La biographie de Balzac par Zweig fut son dernier grand texte, publié après le suicide de l’écrivain en 1942 au Brésil. Elle l’occupa 10 ans durant, et l’on comprend pourquoi lorsqu’on voit la quantité de pages, mais aussi et surtout leur qualité. Comme pour les biographies de Marie-Antoinette et de Magellan, la magie Zweig a opéré ici encore : dès les premières pages j’ai été propulsée dans l’univers glauque, déprimant de la vie de Balzac, qui fut un roman à elle seule.  Lire la suite

Un bonheur insoutenable / Ira Levin (1970)

bonheur

Un bonheur insoutenable fait partie des grands romans de dystopie du XXe siècle, dans le trio de tête avec Le meilleur des mondes et 1984. Les similitudes entre les trois romans sont frappantes et illustrent bien les préoccupations de l’époque : uniformisation, recherche du bonheur à tout prix, standardisation, contrôle total de l’Etat sur les citoyens, etc.  Lire la suite

Rattrapage de chroniques : Fermine, Burdekin, Ming-yo, Irving et Troyat !

lapin alice

Un peu de « triche » aujourd’hui puisqu’au lieu de mon habituel 1 article = 1 livre, j’ai choisi de vous en présenter plusieurs, que j’ai lu il y a quelques mois déjà mais dont je n’avais pas eu le temps de vous parler …

Présentation par ordre chronologique !  Lire la suite

Retour en enfance avec Martin le Guerrier / Brian Jacques (1988)

martin le guerrier

1988 est décidément une très bonne année ! Non contente d’avoir eu l’honneur de me voir naître, elle fut aussi le témoin de la publication de cette trilogie de Martin le Guerrier, préquel de la série plus connue de Rougemuraille.

J’ai lu Rougemuraille quand j’avais une dizaine d’années. Je me souviens particulièrement bien des aventures de ces souris, écureuils et autres animaux mignons – à la Narnia – qui affronte sans cesse les prédateurs – chats, fouines, etc.  Lire la suite

Conte d’hiver / Mark Helprun (1983)

hiver

Attention, préparez-vous à avoir froid  … pendant 1000 pages ! J’ai mis longtemps à attaquer ce pavé, et pourtant la quatrième de couverture, et la couverture elle-même m’attiraient !

Nous sommes en hiver, New York il y a un siècle, un voleur nommé Peter Lake se fait poursuivre par une troupe de truands, trouve un cheval blanc magnifique, leur échappe. Nous sommes en hiver, New York il y a moins d’un siècle, Peter Lake tombe amoureux d’une jeune femme condamnée par la tuberculose.
Nous sommes en hiver, New York il y a cinquante ans, Peter Lake est oublié, New York est la proie des voleurs et des destructeurs.
Nous sommes en hiver, New York au XXIe siècle, des gens qu’on croyait mort depuis un siècle réapparaissent et veulent construire le pont ultime, celui qui mènera l’espèce humaine au ciel …

« Dans les anciens rêves de feu des Baymen, la fin des temps, qui bien entendu serait pleine de difficultés, ne devait pas cependant être redoutée. Selon le treizième chant, un signe certain que la fin des temps était arrivée serait l’apparition « d’un arc en ciel solide s’élevant de la glace pour s’enfoncer dans un rideau blanc, tandis que sur son arc de lumière clignotante apparaîtraient des milliers de marches accueillantes. »

Lire la suite

Quoi de neuf sur la guerre ? / Robert Bober (1993)

Afficher l'image d'origine

« Quoi de neuf sur la guerre ? » C’est la question récurrente de Léon le presseur, ouvrier dans un atelier de confection, en 1947, à Paris. Quoi de neuf sur la guerre ? Eh bien la France se remet de la guerre, panse ses plaies, essaie de se rappeler ce que c’était que de vivre ensemble, avant. Les enfants apprennent à vivre seuls. On commence à faire des blagues. La vie reprend, mais les larmes ne sont jamais loin. Et « Les larmes, c’est le seul stock qui ne s’épuise jamais ».

Lire la suite

Gemma Bovery / Posy Simmons (1997)

gemma livre

Gemma Bovery est une jeune Anglaise qui s’installe au fin fond de la Normandie avec son mari, Charles. Les deux Anglais découvrent avec délices le charme de la culture française : bon vin, pain, douceur de vivre. Et puis très vite aussi la pluie, la vie morne d’un village normand. Lire la suite

L’heure du roi / Boris Khazanov (1977)

heure

1940. Un petit pays (imaginaire), coincé au de l’Europe, est envahi par l’armée allemande. Nation pacifique, pratiquement sans armée, menée par un roi vieillissant, elle n’oppose aucune résistance et continue tranquillement une vie sans violence ni passion. Jusqu’au jour où ce roi, dont on n’attend rien à part qu’il continue les mêmes traditions que son père et son grand-père, va bouleverser ce petit monde, par le geste a priori le plus absurde qui soit.

1977. En pleine guerre froide, alors qu’on sort tout juste du Printemps de Prague et des premières révoltes contre l’ordre soviétique, Boris Khazanov publie ce petit roman dans une revue israélienne. Interdit en Russie, il circulera sous le manteau, avant de parvenir jusqu’à nous, et d’être traduit en français, trente ans plus tard … pour notre plus grand plaisir ! Lire la suite

The Giver Quartet / Lois Lowry (1994-2012)

giver quartet

Il y a quelques temps, en allant au cinéma, je suis tombée sur la bande annonce d’un film qui me rappelait une histoire lue dans mon adolescence … Bingo ! Le film s’appelait « The Giver », et c’est l’adaptation d’un roman pour la jeunesse de Lois Lowry, traduit par « Le Passeur » en français. Un roman que j’ai lu et relu à l’époque et qui me reste toujours en mémoire. Stimulée par cette piqûre de rappel, j’en suis venue à chercher des informations sur le livre et sur l’auteur, et c’est là que j’ai alors appris que le roman avait en réalité une suite ! Au fil des ans, Lois Lowry est effectivement allée plus loin dans le monde qu’elle a créé. J’avais déjà lu L’élue (Gathering blue, 2000) mais sans l’assimiler à l’histoire du Passeur, puisqu’elle se passe dans un village différent. Mais quelques années, l’auteur y a rajouté Messager (Messenger, 2004) et Le Fils (Son, 2012), qui sont une suite directe des deux premiers. Je me suis donc empressée de me procurer ces deux tomes, et par la même occasion j’ai relu les deux premiers … en version originale tant qu’à faire ! Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :